Focus sur les nouvelles technologies en Afrique qui représentent le deuxiéme marché mondial

Le rapport présenté par le cabinet Deloitte met particulièrement en avant l’Afrique pour le secteur des nouvelles technologies.

Ce rapport ce présente sous forme d’étude et nous indique que le secteur des médias, des technologies (NTIC) et bien sur des télécommunications portera une croissance constante dans plus de 70% du continent Africain, avec des pays en pointe comme le Sénégal, l’Ethiopie, l’Angola, l’Afrique du Sud et comme toujours Maurice, pays qui vient d’être d’ailleurs classé le plus sur du continent.

Cette étude confirme que l’Afrique est sur cette thématique le deuxième plus grande croissance au monde. Elle concerne une classe moyenne émergente qui pourrait représenter plus de 150 000 d’individus en 2020.
Les chiffres de démographie du continent restent à 1 milliard d’habitants pour 2050 !

La fibre Optique
La fibre Optique

D’après Karim Koundi, responsable du rapport et directeur associé TMT Leader-Deloitte Afrique francophone, cette croissance sera effective grâce au développement des infrastructures comme le passage des câbles sous-marin de fibre optique. Identique au développement que l’Europe à connu avec la mise en place de l’ADSL qui à révolutionné le haut débit.

C’est aussi une concurrence accrue qui va permettre de faire baisser les prix et rendre abordable l’accès aux technologie pour la population de plus de 24 pays.

Le marché du “Big Data” reste un élément clé de ce développement. Les entreprises de toutes dimensions se ruent sur ces marchés avec une valorisation des compétences du capital humain en hausse constante pour les Africains 

Bien sur ce développement va permettre aux consommateurs de disposer d’outils permettant de s’ouvrir au monde. Les Smartphones vont arriver avec les tablettes, il est à noter que Google mise énormément sur ce marché avec le lancement de son Smartphone dédié au marchés émergents ( https://www.info-afrique.com/google-va-presenter-un-telephone-pour-les-marches-emergents/)

Il reste des secteurs ou l’étude ne donne pas de données précise comme le développement de la dématérialisation dans l’administration, la sécurité informatique et le continent est régulièrement pointé du doigt pour ces défaillance. Même si ce chantier reste colossal il représente un des facteur primordial du développement des nouvelles technologie et de l’aide aux populations qui seront les premières à en bénéficier.

A ce titre Info Afrique prépare une étude sur le développement des nouvelles technologies avec un focus sur l’administration en Afrique Centrale.

Thierry Barbaut pour Info Afrique & Afriquetechnologie.com

close
close