Microsoft aimerait changer de culture

Le nouveau directeur, Satya Nadella, souhaite un “changement de culture” et demande aux milliers de salariés d’être prêts à relever les défis d’un environnement dynamique et endogène, d’après un email interne dont l’AFP à eu copie.

Mise à jour su jeudi 16 Juillet:

Et 18 000 postes en moins !

Le PDG du groupe américain d’informatique a annoncé jeudi la suppression de 18.000 emplois d’ici 2015, soit 14% de ses effectifs actuels, qui sont de 127.104 employés.

«Il s’agit d’étapes difficiles pour changer notre organisation et notre culture d’entreprise», a-t-il commenté sur un communiqué publié sur le site officiel de Microsoft. Cette annonce intervient quelques jours avant la publication des résultats trimestriels de l’entreprise, qui doit avoir lieu mardi 22 juillet.

Les stratégies de Microsoft sont souvent décriées, et l’échec commercial de Windows 8 nécessite une réorganisation.
Comment développer les solutions de Cloud et le nouveau OFFICE 365 dans les pays en voie de développement, en pleine croissance ?
Voila un des enjeux capital de la firme.
Effectivement Office 365, ne fonctionne qu’en mode Cloud et la majorité des pays d’Afrique n’est pas connecté, les infrastructures sont inexistantes ou le réseau pas assez développé.
Des défis majeurs se posent, mais celui qui arrivera à conquérir le marché colossal de l’Afrique sera certainement le leader mondial des nouvelles technologies. Apple à déjà baissé les bras en Afrique et le duel opposera Microsoft à … Google.
Google le sait et pense à être un leader du déploiement d’internet, avec le Wifi et son système de ballon “Loan” mais aussi avec des stratégies “satellites”.

Lire notre reportage au Rwanda sur l’utilisation des nouvelles technologies

 

C’est donc dans cet email que Satya Nadella entend aussi insuffler une nouvelle dynamique. “Des traditions vont être remises en cause”, décrit-il. “Nos priorités vont être revues et ajustées”, promet-il. Sans donner de détails précis, il promet des changements dans l’organisation des responsabilités et les recrutements au sein du géant des logiciels. “Un changement de culture signifie que nous ferons les choses différemment”, tente-t-il de rassurer. Autrement dit, “nous devons tous avoir une nouvelle approche et travailler ensemble”.

microsoft-afriqueCes bouleversements s’inscrivent dans le cadre d’un nouveau credo, “le mobile et le cloud d’abord”, annoncé fin avril par Satya Nadella lors de la présentation des résultats du premier trimestre. “Rien n’est exclu” pour atteindre cet objectif, assure-t-il dans sa missive. Satya Nadella réaffirme en outre les ambitions du géant informatique dans les jeux vidéo, les tablettes et les smartphones avec son système d’exploitation Windows, qui est à la peine face au système Android de Google. “La combinaison de plusieurs appareils et des services d’informatique dématérialisée (“cloud”) utilisés pour générer et consommer des données crée une opportunité unique pour nous”, assure celui qui a pris les rênes de Microsoft en février. “Nous allons réinventer la productivité pour les gens qui naviguent dans une mer montante d’appareils, d’applications, de données et de réseaux sociaux”, promet-il encore.

Depuis son arrivée, Satya Nadella essaye de secouer par petites touches le mastodonte Microsoft, incontournable à la grande époque du PC mais distancé désormais dans le mobile par Google et Apple.

Il a remanié la direction, lancé Cortana, un assistant personnel pour concurrencer Siri d’Apple. Il promet des innovations aussi bien en termes de produits que de pratiques.

Avec AFP