Réaliser le potentiel du mobile dans les économies africaines

Selon Gustav Praekelt, le fondateur de Praekelt, un incubateur de technologie mobile, l’Afrique compte un milliard d’habitants pour 750 millions de téléphones mobiles, soit 75% de taux de pénétration. C’est un vaste marché pour les produits téléphoniques et Internet.

Cependant, ce potentiel n’est pas utilisé comme il se doit pour impulser le développement des économies et des personnes.

S’exprimant lors de la première édition de la journée du web mobile en Afrique, ouverte en Afrique du Sud, Gustav Praekelt a insisté sur la nécessité pour les entreprises de fournir des services de qualité, selon des modèles durables et à des coûts réduits.

Il a déploré le fait qu’à cause des offres encore peu abordables des opérateurs des télécommunications, 90% de clients en Afrique utilisent moins d’un mégaoctet de données par mois. Pourtant, le marché du mobile en Afrique offre d’importantes possibilités, surtout dans des secteurs comme la santé, le commerce.

Pour Gustav Praekelt, « si le développement des infrastructures est soutenu, les Africains feront usage de leurs téléphones mobiles de manière optimale. Cela aurait un impact sur la croissance des économies africaines.»

Thierry Barbaut

Thierry Barbaut #Afrique #Numérique #innovation #impact #ODD. Directeur des écosystèmes innovants chez TACTIS. Expert en plateformes digitales de financement orienté projet et impact, économie, innovation, startup, entrepreneuriat, ODD, smartCity, e-Government. Observateur engagé et passionné de l'écosystème numérique en Afrique depuis 20 ans il est conseiller pour des entreprises, états, fondations ou banques. Auteur et conférencier sur l'Afrique, les sujets d'innovation et les nouvelles technologies, jury et instructeur sur les challenges pour les entreprises françaises et africaines de l'innovation. Thierry Barbaut a fondé Info Afrique en 2008 avec objectif de valoriser de manière positive l'économie et le numérique sur le continent. Thierry Barbaut a effectué plusieurs centaines de déplacements dans plus de 38 pays en Afrique.