Internet: Google pourrait offrir l’accès Wifi en Afrique et en Asie connectant ainsi 1 milliard d’internautes supplémentaires

Ces projets de développements pourraient connecter à internet 1 milliard de personnes supplémentaires.

Le géant américain Google envisage de mener plusieurs projets de développement de réseaux internet sans fil (wifi) dans les pays émergents, selon le Wall Street Journal.

Google AfriqueDes pays émergents placés sur deux continents clefs: l’Asie et l’Afrique. Selon le quotidien économique, Google aurait déjà commencé à discuter avec plusieurs gouvernements, dont le Kenya et l’Afrique du Sud, afin d’installer un accès internet, y compris dans les régions les plus reculées.

Avec ces deux pays africains, Google aurait abordé la possibilité d’un changement de réglementation qui pourrait lui permettre d’utiliser des bandes de fréquences jusque-là réservées à la télévision.

Une entrée sur ces marchés pourrait connecter 1 milliard de personnes supplémentaires à internet. Afin de concrétiser ces projets, Google compte sur le soutien des entreprises locales.

Toujours selon le Wall Street Journal, le groupe chercherait à bâtir un écosystème dans ces pays, reliant l’usage de nouveaux microprocesseurs et celui de smartphones à bas prix fonctionnant avec son système d’exploitation Android. Google n’a pas encore réagi à ces déclarations.

Notons aussi qu’en janvier 2012, le site spécialisé The Next Web rapportait que Google s’était allié avec O-zone, un fournisseur d’accès à internet, afin de proposer un accès gratuit à internet en Inde. Sauf que la gratuité se limitait exclusivement à une connexion sur le réseau social Google+ et sur la plateforme de vidéo Youtube. Pour surfer plus loin sur le web, l’internaute indien était contraint de sortir son porte-monnaie.

Google envisagerait de développer des réseaux haut débit sans fil, diffusés par des ballons dirigeables, au profit des marchés émergents, comme l’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud-est.

L’objectif recherché par le lancement de ces ballons, à 30 000 mètres au-dessus du sol, est de connecter un milliard de personnes à Internet. Ils transmettront des signaux à des centaines de kilomètres à la ronde.

Pour assurer le succès de son entreprise, Google compte utiliser les bandes de fréquences télé inutilisées pour transmettre le signal Wifi dans des zones où les infrastructures de télécommunications sont généralement mauvaises. D’ailleurs, dans le cadre du projet d’utilisation des bandes de fréquences télé libres, Google réalise actuellement des expérimentations en Afrique du Sud où la société espère proposer un réseau sans fil à des écoles de la région du Cap.

Thierry Barbaut