Cameroun: 13,3 milliards de FCFA nécessaires à la construction de mini centrales hydroélectriques

Le projet d’électrification rurale par mini centrales hydroélectriques dans 25 localités du Cameroun va permettre aux populations des villages qui n’ont pas l’électricité d’avoir accès aux services énergétiques modernes, tels que l’éclairage public, l’audiovisuel ou services de santé de qualité.

Le ministère en charge de la Planification et du Développement du territoire estime que ce projet participera à l’amélioration de la gestion décentralisée et à l’appui aux opérateurs privés nationaux. Est inclue la formation des populations à la création des petits métiers liés à la technologie de l’énergie hydroélectrique.

Les études techniques sont déjà disponibles au ministère de l’Energie et de l’Eau. Le coût total du projet est estimé à 13,3 milliards de FCFA (20 millions €). Le gouvernement camerounais se propose de soutenir les investisseurs intéressés en leur accordant des facilités ainsi que l’exonération des taxes et droits de douanes sur les équipements nécessaires à sa réalisation.

Autre projet au Cameroun:
C’est l’un des projets classés important au ministère de l’Energie et de l’Eau (Minee) pour l’amélioration de l’offre énergétique au Cameroun. Le projet du barrage hydroélectrique sur la Bini à Warack dans la région de l’Adamaoua est inscrit dans la feuille de route 2012 du ministère. Cette année, le gouvernement envisage de « finaliser les études complémentaires et lancer le recrutement des développeurs pour l’aménagement hydroélectrique sur la Bini à Warak». Le budget de ce travail est inscrit dans le budget d’investissement du ministère de l’Energie et de l’Eau. Il est notamment attendu, dès novembre 2012, la finalisation des études géotechniques et des études hydrologiques. Le Minee dispose déjà les rapports d’étude géotechnique et hydrologique. Mais déjà, les études de faisabilité avaient été confiées en 2009 au cabinet américain Delphos International Ltd.

 

Partenaires recherchés

L’aménagement hydroélectrique sur la Bini à Warack consiste à la construction d’un barrage hydroélectrique d’une puissance de 75 MW, ainsi que d’une ligne évacuation de l’énergie. Actuellement en phase de maturation, le projet a un coût estimé à 85 milliards de FCFA (130 millions €), y compris la ligne d’évacuation d’énergie. D’après le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, les partenaires financiers en vue de la concrétisation de ce projet sont toujours recherchés.

 

Exportation vers le Tchad et le Nigeria

Selon le directeur général d’Electricity Development Corporation, Théodore Nsangou, travaille sur ce dossier avec le Ministère de l’énergie et de l’eau. Pour lui, ce barrage participera à la prévention du déficit énergétique dans les régions du Nord Cameroun qui n’ont pas encore de problème de pénurie.

D’après le Minee, le projet va renforcer le Réseau interconnecté Nord (RIN) et permettre l’exportation de l’électricité du Cameroun vers le Tchad et le Nigéria.

Thierry Barbaut

Thierry BARBAUT - Numérique, économie, Afrique et développement
Thierry Barbaut est expert en stratégie numérique sur les projets en Afrique - #innovation #Afrique #Digital - Directeur Numérique et communication digitale de l'ONG La Guilde et l'Agence des Micro Projets depuis 2013. 20 années de pilotage de projets dans plus de 40 pays: eau, santé, éducation, agriculture, énergies renouvelables, entrepreneuriat et numérique. Auteur et conférencier sur l'Afrique et le numérique.