Un navire-hôpital à Madagascar pour des soins chirurgicaux et des formations

MercyShips Madagascar

L’organisation humanitaire internationale Mercy Ships (www.MercyShips.Africa) est aujourd’hui de retour à Madagascar pour dispenser des formations chirurgicales et des interventions gratuites qui transformeront des vies.

L’Africa Mercy®, le navire-hôpital fraichement rénové de Mercy Ships, est arrivé sur l’île pour renforcer sa collaboration entamée il y a presque 20 ans avec le gouvernement malgache, et proposera des chirurgies spécialisées à la population dans divers domaines, notamment la chirurgie maxillo-faciale et oto-rhino-laryngologique, la chirurgie générale, la chirurgie pédiatrique générale, la chirurgie orthopédique pédiatrique, la chirurgie de la cataracte et la chirurgie plastique reconstructrice.

Les habitants de l’île sont invités à attendre que les stations de radio locales les informent des possibilités de sélection de patients dans leur région pour certaines pathologies, plutôt que de se rendre sur le navire où il n’y aura pas de sélection.

Une étude réalisée en 2016 à Madagascar a révélé que 20 % de la population seulement peut accéder à des services chirurgicaux dans un délai de deux heures, et que 95 % des habitants seraient ruinés s’ils devaient subir une intervention chirurgicale. Avec une telle pénurie de médecins – environ 20 pour 100 000 personnes – la perspective de recevoir un traitement chirurgical nécessaire semble inaccessible pour beaucoup.

Pour sa quatrième mission, après les visites précédentes de 1996 et de 2014-2016, Mercy Ships se concentrera en priorité sur le renforcement des partenariats et l’établissement de relations professionnelles solides dans le cadre de son programme d’enseignement, de formation et de mobilisation pour la santé (EFM), tout en élaborant son programme de chirurgies.

Esperant Mulumba, directeur de Mercy Ships à Madagascar, commente : « Nous prévoyons de passer les semaines suivant l’arrivée du navire à enregistrer les patients dans plusieurs régions de l’île. Des informations plus précises seront diffusées sur les radios locales et annoncées dans les zones spécifiées où les besoins sont les plus importants. Pour des pathologies spécifiques, les opérations chirurgicales ne pourront avoir lieu que lorsque l’effectif de bénévoles sera au complet, afin de garantir le bon déroulement des interventions chirurgicales, à la fin du mois de mai, sans retard ni reprogrammation. 

« Une fois encore, les patients candidats doivent attendre que des informations actualisées soient diffusées par les stations de radio locales – aucune sélection de patients ne sera effectuée sur le navire. »

Nous prévoyons de passer les semaines suivant l’arrivée du navire à enregistrer les patients dans plusieurs régions de l’île

Mercy Ships collabore activement avec le Ministère de la Santé de Madagascar afin d’identifier les besoins les plus urgents et de renforcer les systèmes chirurgicaux du pays à long terme. Grâce à son approche programmatique pédagogique, l’ONG vise à augmenter le nombre de chirurgiens, à dispenser une formation à l’ensemble de l’écosystème chirurgical, à développer des programmes de renforcement durable des capacités médicales, à consolider un réseau de prestataires de soins de santé et à défendre l’importance de la chirurgie dans les soins de santé à l’échelle mondiale.

Cet objectif répond à un besoin d’enseignement et de formation de qualité, notifié lors d’une récente évaluation réalisée par Mercy Ships à Madagascar.

Esperant Mulumba déclare : « Le système de santé malgache souhaite profondément améliorer la qualité de l’enseignement. Nous pourrons bénéficier de la présence du navire dans le port de Toamasina pour renforcer le programme de formation en chirurgie mis en place par le gouvernement, en offrant des sessions aux internes de l’hôpital à bord, et d’autres opportunités de formations aux chirurgiens, anesthésistes et autres professionnels de santé locaux, en particulier ceux liés à l’environnement chirurgical ».

Au cours de ses précédentes visites, Mercy Ships a également travaillé en partenariat avec le gouvernement et le Ministère de la Santé pour réaliser plus de 6 400 interventions chirurgicales et plus de 52 000 interventions dentaires. En plus des soins chirurgicaux et dentaires qui transforment des vies, l’ONG Mercy Ships s’est engagée depuis longtemps dans le renforcement des compétences, avec plus de 2 000 professionnels de la santé formés dans le passé.

M. Mulumba a ajouté : « Lors de notre dernière mission, nos interventions chirurgicales ont permis aux patients opérés de réintégrer leur communauté et pour certains de retrouver un travail. Ils ont ainsi pu reprendre espoir… et cet impact est sans mesure. Nous voyons par ailleurs des professeurs qui enseignent encore les cours de simulation initiés par Mercy Ships, et des stagiaires continuent d’en bénéficier.

La rénovation de l’Africa Mercy® comprend, entre autres, une mise à niveau des technologies de l’information (IT) améliorant ainsi la fonctionnalité et la performance de la salle d’opération du navire en permettant une coordination sans faille entre l’Africa Mercy® et le dernier navire-hôpital de Mercy Ships, le Global Mercy™, qui sert actuellement la Sierra Leone en Afrique de l’Ouest. Les améliorations soutiendront  les modules de formation essentielle des médecins locaux, favorisant le renforcement des compétences des professionnels de la santé du pays. D’autres améliorations ont été apportées, notamment la modernisation de la cuisine, l’amélioration du système d’ascenseur et l’agencement de plusieurs cabines, permettant au personnel à bord du navire d’encore mieux servir ceux qui ont besoin de soins chirurgicaux.

Thierry Barbaut - Directeur des financements solidaires chez 42 www.42.fr - Spécialiste en nouvelles technologies et numérique. Montage de programmes et de projets à impact ou les technologies et l'innovation agissent en levier : santé, éducation, agriculture, énergie, eau, entrepreneuriat, villes durables et protection de l'environnement.