Coupe du monde: l’Algérie s’incline face à la Belgique

Sérieux outsider de la compétition, la Belgique a mis du temps à assumer son statut en renversant l’Algérie (2-1) pour son entrée dans la compétition dans le groupe H.

Belgique-Algérie 2-1
Belgique : Fellaini (70e), Mertens (80e)
Algérie :Feghouli (pen 25e)

marouane-fellaini-info-afrique.com«Ce Mondial est un défi pour nous et nous l’entamons avec passion. Mes joueurs sont impatients», déclarait Marc Wilmots en conférence de presse lundi. Une attente et une excitation qui ont visiblement inhibé des Belges privés de Coupe du Monde lors des deux dernières éditions. Sans mouvement et trop statiques, les Diables Rouges ont déjoué en première période, se heurtant à une équipe algérienne disciplinée et intraitable dans les duels. Incapable d’emballer la rencontre et d’y mettre du rythme dans les trente derniers mètres, la Belgique s’est contentée de tentatives lointaines qu’au mieux M’Bolhi a repoussées (21e, 35e). Les Fennecs en profitaient pour ouvrir le score sur l’une de leurs rares incursions dans la surface adverse. Retenu par le bras par Vertonghen, Feghouli obtenait un penalty qu’il convertissait lui-même (0-1, 25e). A la pause, le plan de Vahid Halilodzic fonctionnait à merveille.

Les remplaçants belges déterminants
En seconde période, la Belgique allait enfin accélérer et percer le double rideau africain positionné très bas. Lancé dans le bain à la pause, Mertens déposait un corner sur la tête de Witsel qui passait au-dessus (50e). Origi, suppléant de Lukaku (58e), voyait son tir du droit renvoyer par M’Bolhi (67e). L’égalisation finissait par arriver : De Bruyne délivrait un amour de centre pour la tête de Fellaini, entré cinq minutes plus tôt, qui tapait la transversale avant de faire trembler les filets (1-1, 70e). Puis sur un contre express emmené par Hazard, Mertens trompait M’Bolhi d’une frappe puissante du droit (2-1, 80e). En demi-teinte, les Diables Rouges s’en sortent bien et s’octroient un succès qui va probablement les décrisper pour la suite du tournoi. A l’inverse, l’Algérie est déjà dos au mur et n’aura pas le droit à l’erreur contre la Corée du Sud dimanche. Il faudra certainement proposer autre chose qu’une tactique très défensive pour ne pas subir une nouvelle déconvenue.

Le joueur du match
Son entrée à la pause a tout changé. Remplaçant de Chadli à la mi-temps, Dries Mertens a immédiatement apporté du dynamisme dans le jeu belge causant des tourments à la défense algérienne par ses accélérations, ses initiatives et sa qualité de centre. De plus, l’attaquant de Naples a marqué le but victorieux.

On n’a pas aimé
On attendait beaucoup de la Belgique, présentée comme un sérieux outsider. On a juste entraperçu ce qu’elle pouvait proposer de réjouissant en seconde période. Une prestation en demi-teinte donc. Et surtout un premier acte très mauvais. A l’image de Jan Vertonghen qui a souffert face à la vivacité de Feghouli et concédé un penalty inutile et stupide. On passera également sur la copie rendue par Romelu Lukaku, transparent et remplacé par Origi (58e).

Thierry Barbaut #Afrique #Numérique #innovation #impact #ODD. Directeur des écosystèmes innovants chez TACTIS. Expert en plateformes digitales de financement orienté projet et impact, économie, innovation, startup, entrepreneuriat, ODD, smartCity, e-Government. Observateur engagé et passionné de l'écosystème numérique en Afrique depuis 20 ans il est conseiller pour des entreprises, états, fondations ou banques. Auteur et conférencier sur l'Afrique, les sujets d'innovation et les nouvelles technologies, jury et instructeur sur les challenges pour les entreprises françaises et africaines de l'innovation. Thierry Barbaut a fondé Info Afrique en 2008 avec objectif de valoriser de manière positive l'économie et le numérique sur le continent. Thierry Barbaut a effectué plusieurs centaines de déplacements dans plus de 38 pays en Afrique.