26 pays soit 700 millions d’habitants réunis dans un traité de libre-échange

C’est une nouvelle Afrique qui émerge avec un traité de libre-échange qui réunit 26 pays, 700 millions d’habitants soit 900 milliards d’euros de PIB  !

Certains imaginent les Etats unis d’Afrique, d’autres un système de fédération ou de regroupement. C’est un fait ce traité signé en Egypte réunit aujourd’hui une super puissance Africaine en terme d’échange commerciaux et de circulation de marchandises.

“Plusieurs objectifs concrets dans cet historique traité de libre-échange: stopper le protectionnisme, améliorer les barrières douanières et développer le commerce de 30%, des enjeux colossaux, un juste retour des choses pour cette partie de l’Afrique qui a largement prouvé son dynamisme ces 10 dernières années” indique Thierry Barbaut

L’Egypte par exemple qui à elle seule représente le pays le plus connecté d’Afrique avec plus de 37 millions d’internautes, le record en Afrique et le 18éme au rang mondial. Et l’Egypte encore avec le nouveau Canal de Suez qui sera inauguré le 6 Aout !

L’Egypte au cœur du traité de libre-échange historique

Interview Thierry Barbaut sur I24News.tv – début à 06:10

Retour sur la signature du traité de libre-échange pour 26 pays d’Afrique

Le nouveau traité de libre-échange englobe les pays du Marché commun des États d’Afrique australe et de l’Est (Comesa), de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) et de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), soit plus de 625 millions d’habitants et plus de 1 000 milliards de dollars de PIB (900 milliards d’euros).

Le traité a été signé lors d’un sommet à Charm el-Cheikh, station balnéaire sur la mer Rouge, par le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, le président du Zimbabwe Robert Mugabe, le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn et le vice-président tanzanien Mohammed Gharib Bilal.

Un des pays affiche une croissance record… l’Ethiopie

En effet l’Ethiopie espère profiter de ce marché commun africain pour devenir un exportateur de sucre, de textiles ou encore de chaussures dont les usines se développent rapidement.

L’Ethiopie fait déjà partie des pays les plus dynamiques en Afrique de l’Est. Grâce à des investissements massifs, Addis Abeba a affiché une très forte croissante ces cinq dernières années : plus de 10 % par an, la plus forte du continent. Mais depuis un an, cette croissance est en train de fléchir et reste sous la barre des 7 %.

Mireille Modoi pour Info Afrique