Un titanesque nouveau canal de Suez

Le nouveau projet sera un canal de Suez supplémentaire creusé à côté de l’existant entre la Méditerranée et la mer Rouge,

Voici les chiffres du défi colossal pour l’Egypte…

Mise à jour:

Le gouvernement égyptien a réussi son pari de lever 8,5 milliards de dollars grâce à l’émission de certificats d’investissement pour élargir et creuser une deuxième voie du Canal de Suez.

85% des certificats d’investissement émis pour financer ce projet, ont été achetés par de simples citoyens égyptiens qui ont vu là un bon moyen de réaliser un acte patriotique. Le taux de rendement de 12% qu’offrent ces certificats a aussi incité les investisseurs et les petits épargnants à y souscrire.

1 millions d’emplois à créer…

nouveau canal de SuezC’est le chef de projet Mohab Mamich qui l’indique, il va falloir embaucher 1 millions de personnes sur le chantier, une aubaine pour l’Egypte qui compte des millions de chômeurs.
72 kilomètres.

 

Le nouveau canal ne ferait « que » 72 kilomètres

L’actuel fait exactement 162 kilomètres, il devra donc rejoindre le canal existant pour en emprunter une grande partie. Cela laisse aussi penser que le canal actuel va être énormément élargi. Là aussi un défi technologique afin de réaliser les travaux sans entraver la circulation des portes conteneurs sur l’actuel canal de Suez.

 

6 ans de travaux

C’est le minimum prévu pour ce chantier du nouveau canal de Suez. Une cohabitation se fera sur un chantier géant entre les entreprises privés, l’état et l’armée afin d’accroitre la sécurité du chantier et de la zone.

 

3 millions d’euros et des participations

Ce sont au minimum trois millions d’euros qui seront investi sur le projet « Suez 2 ». Le chef d’état a également indiqué que l’ensemble des Egyptiens seraient amenés à participer au financement du projet à hauteur de 10 euros pour les citoyens et 80 euros pour les Egyptiens résident dans d’autres pays. Le président Abdel Fattha Al-Sissi souhaite que le reste du projet soit financé par les banques locales Egyptiennes.

 

De 4 à 9 milliards d’euros de rente annuelle

Le projet devrait passer d’une rente annuelle de 4 milliards de dollars à 9 milliards.
Un investissement donc extrêmement rentable.

 

Une nouvelle zone de 76 000 kms carrés

C’est un périmètre colossal qui va être développé autour des deux canaux de Suez. Un consortium est mis en place entre l’Egypte et l’Arabie Saoudite afin de développer cette zone. L’objectif est de développer les infrastructures des projets mais aussi de relancer le tourisme dans un pays terriblement affecté par les printemps arabes.

Mireille Modoi