MIAM

Chasse aux fantômes généralisée…

A Bruxelles, le Musée royal de l’Afrique centrale rouvre samedi, quid de l’homme-léopard ? A Paris, les regalia du palais du roi Béhanzin sont sur le départ.

Et c’est donc en lisant « Restituer le patrimoine africain » de Pr Felwine Sarr et Bénédicte Savoy que se ranime le débat lancé dès 1953 par Resnais et Marker avec leur film longtemps interdit ‘Les statues meurent aussi’.

Quel regard sur la beauté chargée ? Comment s’extirper des sociétés de l’inimitié ? Aller du délit au déni, passer du déni au défi.

Peut-être en s’aérant les idées chez Paul Valéry, oracle d’une Europe mortelle, via le Musée international des arts modestes (MIAM) de Sète et ses ‘Kinshasa Chroniques’, en coprod avec la Cite de l’architecture et du patrimoine

Déambulation auprès de 70 jeunes artistes d’une mégapole auto-construite de 13 millions d’âmes, furieuse expérience d’écoute inventive, là même où s’invente ce qui se lève, sûrement, vivement, partout sur le continent.

http://www.miam.org

Vincent Garrigues, Reputation Squad
Diplômé de l'ESJ-Paris, il a travaillé plus de 15 ans dans l'audiovisuel public -notamment au service Afrique de Radio France Internationale- après avoir été notamment correspondant étranger et reporteur à Londres, Nouméa, Johannesburg et Tanger. Il a ensuite rejoint les services du ministère des Affaires étrangères au sein des ambassades de Pretoria et d'Alger en tant qu'attaché audiovisuel et culturel en charge de la coopération dans le domaine des médias, du cinéma, de la mode, de la photo, du livre et du débat d'idées. Il dirige le pôle Afrique et Moyen-Orient chez Reputation Squad après avoir été conseiller en stratégie de communication auprès de la République gabonaise. Il a précédemment été engagé dans la communication de grands événements sportifs, de festivals et de chambres consulaires. Vincent Garrigues est l'auteur d'une dizaine de guides et récits de voyage, dont des titres consacrés aux Émirats arabes unis, à Oman et à l'Afrique du Sud.