Stop Harcèlement

L’Union africaine-African Union tourne la page des pince-fesses ?

Sonnette d’alarme entendue, à la sortie du rapport du comité de haut niveau institué par le boss de la Commission de l’UA Moussa Faki Mahamat : le harcèlement sexuel est “très répandu” dans l’organisation, en particulier, “par des responsables à l’encontre d’employées de sexe féminin placées sous leurs ordres lors de missions à caractère officiel à l’extérieur du lieu de travail”.

Exit les afters collés-serrés des symposiums/ateliers-de-formation/conférences à per diem au cours desquels les manitous tentent d’exploiter “les employés à contrat déterminé, les bénévoles et les stagiaires”, en faisant aux jeunes femmes “des promesses crédibles de contrats”.

L’UA fait part de son intention de “renforcer sa politique de tolérance zéro”. Un signal #BalanceTonGrosLourd qui devrait avoir des échos dans les administrations ici, là et aussi là.

https://bit.ly/2OYN9M9