La Doua

La mémoire, ce marqueur d’humanité. Ceux qui sont tombés pour la liberté ne seront jamais oubliés.

Au cimetière militaire de la Doua près de Lyon, 350 Africains dorment pour toujours et ce 1er novembre le collectif Africa50 et les Amis de la présence africaine à Lyon convoquent au souvenir.

Grâce aux recherches de Sadio Ngaide et de Christine Adjahi, les morts tirailleurs ont des noms : pour la Première Guerre mondiale, de A à Z, Tambouna Ahmadi tombé en janvier 19 et Ali Zeroult en juillet 18.

Invitation à lire David Diop, Frère d’âme : « J’ai attendu un peu, allongé près de tes restes à regarder passer dans le ciel du soir, bleu profondément bleu, la queue étincelante des dernières balles traçantes. Et dès que le silence s’est posé sur le champ de bataille baigné dans le sang, j’ai commencé à penser. Tu n’étais plus qu’un amas de viande morte ».

Vincent Garrigues, Reputation Squad
Diplômé de l'ESJ-Paris, il a travaillé plus de 15 ans dans l'audiovisuel public -notamment au service Afrique de Radio France Internationale- après avoir été notamment correspondant étranger et reporteur à Londres, Nouméa, Johannesburg et Tanger. Il a ensuite rejoint les services du ministère des Affaires étrangères au sein des ambassades de Pretoria et d'Alger en tant qu'attaché audiovisuel et culturel en charge de la coopération dans le domaine des médias, du cinéma, de la mode, de la photo, du livre et du débat d'idées. Il dirige le pôle Afrique et Moyen-Orient chez Reputation Squad après avoir été conseiller en stratégie de communication auprès de la République gabonaise. Il a précédemment été engagé dans la communication de grands événements sportifs, de festivals et de chambres consulaires. Vincent Garrigues est l'auteur d'une dizaine de guides et récits de voyage, dont des titres consacrés aux Émirats arabes unis, à Oman et à l'Afrique du Sud.