LA PROTECTION DES CONSOMMATEURS AU CONGO BRAZZAVILLE

 

La récente descente de  la Direction Départementale de la Répression des Fraudes et de la Concurrence dans deux boulangeries de la ville de Pointe Noire qui produisaient des pains dans des conditions peu hygiéniques à ramener sur la table la question de la protection des consommateurs au Congo Brazzaville.

La notion de protection des consommateurs semble être méconnue des populations et des pouvoirs publics. En effet, l’Etat à travers ses Etablissements Publics ne respecte pas les droits du consommateur. Malgré la promotion de la Gestion Axée sur les Résultats (GARE) dans l’administration publique, l’on ne cesse de se plaindre de la corruption, des tracasseries qui mettent mal à l’aise  le consommateur de surcroit contribuable.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

On constate impuissant l’ineffectivité de la mesure qui consiste à délivrer certaines pièces administratives gratuitement.

Les sociétés d’Etat également ne respectent pas les droits des consommateurs. Les Sociétés nationales  en charge de l’eau et de l’électricité sont très décriées du fait de leurs mauvaises prestations. La mauvaise qualité de l’eau et  les baisses de tension de l’électricité, les coupures injustifiées ainsi que  les délestages intempestifs illustrent  ce manque de considération des consommateurs.

Au  Chemin de Fer Congo Océan(CFCO), les voyageurs sont mis sur les files d’attente à l’aide de la chicote par les forces de l’ordre sans compter que les conditions de voyage sont très pénibles.

Le secteur privé également est irrévérencieux vis-à-vis des consommateurs. Dans le domaine des transports les consommateurs se plaignent des démi-terrain pratiqués par des transporteurs. C’est-à-dire le coût du transport ne correspond au trajet homologué.

Dans le domaine de la téléphonie mobile, les opérateurs ont crée une disparité de services dans les zones urbaines et rurales. Les compagnies de téléphonie mobile n’ont des agences que dans les villes. Et dans les villages, ils se sont contentés d’implanter des antennes pour ne pas à avoir en charge un grands nombre des travailleurs. Par conséquent, ceux qui vivent en compagne pour bénéficier des services de téléphonie doivent se déplacer en ville ou acheter ces services à un cout plus élevé que celui qui est proposé en ville. Les opérateurs de téléphonie mobile ne cessent d’harceler les abonnés par des offres publicitaires, d‘opérer des retraits de crédit sans autorisation aux abonnés, de pratiquer des tarifications de la communication incontrôlée, d’inciter les abonnés à acheter et de se livrer à la guerre des prix entre concurrent tout cela au mépris des droits du consommateur.

Malgré les efforts de l’Etat dans la mise en garde des opérateurs économique dans l’obligation d’afficher les prix en distribuant des balances ces derniers temps. Il reste beaucoup à faire, d’abord intégrer les associations des consommateurs dans les Conseils d’Administration des entreprises publiques et de leur donner le pouvoir d’ester en justice ensuite à réguler le marcher  enfin à créer des numéros vert et des émissions audio visuels  interactifs de riposte contre la violation des droits des consommateurs.

 

 

 

 

 

 

close
close