L’illectronisme frapperait un quart des Français

L’illectronisme frapperait un quart des Français.

Clavier, data, applis, les doigts dans la colle. Relire le discours de Michel Serres à l’Académie française : « Nos institutions luisent d’un éclat qui ressemble à celui des constellations dont l’astrophysique nous apprit jadis qu’elles étaient mortes déjà depuis longtemps ».

Alors que s’esquisse le profil du budget 2019 devant le Parlement, et peut-être un bonus pour la Recherche, formons le vœu de voir les universitaires sortir de leur cage de Faraday. Marseille abrite les Rencontres des études africaines, soit l’apex d’une entreprise intellectuelle commencée il y a 358 ans.

A la clôture ce jeudi soir, quelque 200 communications auront été délivrées, sources de riches reformulations de ‘l’aventure ambiguë’… dont vous ne saurez rien ! Sur des tréteaux fragiles, nos puits de science empilent des revues savantes que les étudiants africains ne peuvent pas se payer. Partager sur les réseaux étrangers, échanger en mode accessible, brancher le WiFi, n’y pensez pas ; laissons donc les labos anglo-saxons faire le buzz, capter de lucratifs partenariats privés et conseiller les barnums multilatéraux.

Pour le choc afro, coup de boule arty-filmique à la fondation (capitaliste) Luma à Arles : « Apex », by Arthur Jafa.

Article précédentEspèce de bachi-bouzouk !
Prochain articleL’Afrique Digitale avec Le Point
Vincent Garrigues
Diplômé de l'ESJ-Paris, il a travaillé plus de 15 ans dans l'audiovisuel public -notamment au service Afrique de Radio France Internationale- après avoir été notamment correspondant étranger et reporteur à Londres, Nouméa, Johannesburg et Tanger. Il a ensuite rejoint les services du ministère des Affaires étrangères au sein des ambassades de Pretoria et d'Alger en tant qu'attaché audiovisuel et culturel en charge de la coopération dans le domaine des médias, du cinéma, de la mode, de la photo, du livre et du débat d'idées. Aujourd'hui directeur associé du cabinet de conseil en communication Meroe Global, il a dirigé le pôle Afrique et Moyen-Orient chez Reputation Squad après avoir été conseiller en stratégie de communication auprès de la République gabonaise. Il a précédemment été engagé dans la communication de grands événements sportifs, de festivals et de chambres consulaires. Vincent Garrigues est l'auteur d'une dizaine de guides et récits de voyage, dont des titres consacrés aux Émirats arabes unis, à Oman et à l'Afrique du Sud.