Dakar accueille du 4 au 8 Décembre 2012, les assises du 6ème Sommet Africités

La capitale sénégalaise accueille du 4 au 8 Décembre 2012, les assises du 6ème  Sommet Africités. Un rendez- vous de très haut niveau à l’échelon continental, initié par l’organisation panafricaine Cités et Gouvernements  Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique) en  partenariat avec  la Ville de Dakar et l’Association des Maires du Sénégal (AMS). Près de 5000 participants sont conviés à cet évènement à dimension internationale. 

Ils représentent un vaste réseau d’institutions étatiques, de Gouvernements Locaux, hauts responsables de Collectivités Locales et régionales, décideurs politiques, gestionnaires des affaires publiques locales, universitaires, chercheurs, experts, consultants en développement ainsi que de nombreuses personnalités du monde des affaires, de l’investissement aussi bien des secteurs public et privé, du tissu associatif, corporatif et des organismes partenaires au développement telles les instances de coopération internationale.

Ce 6ème Sommet Africités propose à la réflexion et aux débats des participants, une série de conférences, de communications et d’ateliers ciblés autour d’une thématique portée par un leitmotiv d’une profonde signification : « CONSTRUIRE L’AFRIQUE A PARTIR DE SES TERRITOIRES : quels défis pour les Collectivités Locales ? ».

LE SALON AFRICITES 2012

Ce Salon devrait mobiliser 200 exposants venus d’Afrique et d’autres régions du monde, pour présenter leurs produits, savoir-faire et meilleures pratiques, au service des populations. Ces exposants ne seront pas seulement du secteur privé. Ce Forum d’Affaires devrait attirer également des acteurs associatifs, des ONG, villes et organismes nationaux de pouvoirs locaux désireux de faire partager aux délégués et aux visiteurs leurs expériences en matière de décentralisation et de développement local, ou simplement désireux de faire découvrir et apprécier les charmes de leur localité d’origine.

Il  sera axé sur des domaines d’activités tels que:

–          Les technologies de l’information et de la communication

–          Les télécommunications

–          Les services urbains (eau, transports, etc.)

–          Les équipements marchands

–          Les infrastructures de construction…

De notre correspondant au Gabon, Fabrice MIKOMBA

close
close