L’ambassade de l’Angola lance la semaine de la culture Angolaise à paris

À l’occasion des 38 ans de l’Indépendance nationale, célébrée chaque 11 novembre, l’Ambassade d’Angola en France lance une semaine culturelle angolaise qui se déroulera du 5 au 13 novembre à Paris.

À cette occasion, de nombreuses activités auront lieu, notamment une conférence sur la littérature angolaise qui sera donnée par l’écrivain Jacques dos Santos et la critique littéraire Alexandra Aparicio, au siège de la Fondation Calouste Gulbenkian à Paris, le jeudi 07 novembre à 18h00.

angolaLe jour suivant, dans les installations de l’Ambassade d’Angola, l’anthropologue Virgilio Coelho présidera une table ronde sur la Reine Njinga Mbandi, à laquelle participeront plusieurs spécialistes de l’histoire et des sociétés africaines travaillant en collaboration avec les Universités, les centres de recherche et l’UNESCO qui, en  2014, en partenariat avec le Ministère de la Culture angolais, lance un hommage international à l’ancienne souveraine du Royaume de Ndongo et symbole de la résistance contre l’occupation coloniale.

Les sons et rythmes de l’Angola seront également représentés à Paris, samedi prochain, sous les traits d’un spectacle musical qui comptera avec la présence des artistes suivants : Semba Muxima, Akapana, Celso Mambo, Dodo Miranda, Sandra Cordeiro et Gabriel Tchiema.

Pour l’Ambassadeur Miguel da Costa, cette semaine culturelle n’est qu’un petit échantillon représentatif des différentes variantes de notre culture que nous avons l’intention de partager avec notre communauté et de montrer aux Français. « Notre regard sur l’histoire et l’anthropologie de l’Angola, sur la littérature ainsi que sur les arts, en particulier la sculpture et la musique, suscite toujours un grand engouement chez les Français », a déclaré un diplomate pour qui « notre culture constitue un mécanisme interactif pour la promotion de l’image de notre pays ».

Au cours de la semaine culturelle, le hall de l’Ambassade accueillera une exposition composée à la fois de vanneries des deux régions de Lunda et des sculptures de l’artiste Mayembe. Le 13 novembre, l’Ambassadeur offrira une réception officielle pour le corps diplomatique accrédité à Paris, les membres du gouvernement et du sénat français, entre autres invités.

 

EXPOSITION D’ARTS PLASTIQUES

Une exposition composée de plusieurs sculptures et peintures a été inaugurée ce mardi, dans l’enceinte de l’Ambassade d’Angola à Paris, en présence de plusieurs invités,  angolais comme français.

D’après Pedro Nsingui-Barros, ministre conseiller de cette Mission diplomatique, « dans cette exposition, chacun de nous peut se retrouver car les œuvres présentées dépeignent la créativité et les expériences des différents peuples et éthnies de l’Angola ». Ce professeur d’université souligne également que « cette diversité est aussi notre richesse, essentiellement sprirituelle ».

L’exposition sera ouverte au public pendant une semaine, semaine au cours de laquelle des pièces de vannerie venues d’Angola pourront être ajoutées. Pour le moment, celle-ci se compose de pièces qui représentent différents rituels d’initiation de la tribu mucubal, tchokwé ou encore Kikongo, de pièces d’artisanat, de tableaux de plusieurs artistes angolais, notamment l’œuvre de Van et les sculptures de Mpambukidi, obtenues auprès de collectionneurs.