Le VIH et les porteurs souffrent toujours de discriminations

Du 20 au 25 juillet, près de 12 000 acteurs de la lutte contre le VIH se retrouvent à Melbourne pour la 20ème conférence internationale sur le sida.

Yaoundé, Nestor Nga Etoga

C’est une opportunité unique pour des acteurs de toutes disciplines et de tous horizons d’accéder aux informations scientifiques les plus récentes tout en ayant la possibilité de croiser idées et expériences.

“Le sida en 2014 au Cameroun”

Le Cameroun, avec une prévalence du VIH plus faible en rural (3,8 %) qu’en milieu urbain (4,8 %) et avec une proportion de femmes séropositives nettement plus élevée (6,4 % contre 4,6 %) ,selon   le rapport publié par l’Institut National de la Statistique (INS), en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique en 2011 ; est bien entendu présent à cette conférence.

Le VIH dans les pays d'Afrique
Le VIH dans les pays d’Afrique

Quatrième financeur privé de la lutte contre le sida en Europe, premier financeur privé de la recherche scientifique et médicale sur le VIH en France, Sidaction qui participe à cette 20ème conférence internationale sur le sida, soutient également de très nombreuses structures de lutte contre le sida en France métropolitaine, dans les DOM et dans 26 pays à ressources limitées.

Durant cette conférence, de nombreux programmes ou recherches soutenus par l’association seront présentés.

Sidaction organise une session satellite sur le thème “Toward 2020, future models for HIV research, activism, integration and migrants & MSM programs” le 20 juillet à 13 heures 30.

” la prévalence du VIH a baissé de façon significative depuis 2004 passant de 5,5% en 2004 à 4,3% en 2011″

Au Cameroun, la quatrième Enquête Démographique et de Santé (EDSC-IV), combinée à l’Enquête par Grappe à Indicateurs Multiples (MICS), montrent que la prévalence du VIH a baissé de façon significative depuis 2004 passant de 5,5% en 2004 à 4,3% en 2011.

Les personnes rencontrées vivant avec le VIH estiment que : « la stigmatisation est plus dur que vivre avec le VIH ».

Mais pour les personnes infectées et particulièrement en Afrique, le combat le plus difficile aujourd’hui pourrait bien être celui pour une vie décente. Plus encore que dans les sociétés riches, le statut des minorités sexuelles laisse à désirer. La stigmatisation sociale est terrible et le statut des séropositifs est littéralement pénalisé. Au sens juridique du terme.

Ainsi au Bénin, l’exposition au VIH est à elle seule criminalisée, même en l’absence de transmission. Au Burkina Faso, la transmission du VIH par une personne qui connaît son statut est qualifiée de tentative d’homicide. Et dans certains pays, la transmission de la mère à l’enfant pourrait même donner lieu à des poursuites pénales….

Cette évolution est si préoccupante que l’ONUSIDA et la Fédération internationale des associations de Planning familial (l’IPPF) ont élaboré de concert un « Index de stigmatisation et de discrimination envers les personnes vivant avec le VIH »…

Mort de Joep Lange dans le vol MH17 en Ukraine de la Malaysian Airlines…

Le président Gérard Desborde, le directeur général Patrice Gaudineau, le bureau, le conseil d’administration et les salarié-e-s de SIS-Association ont appris avec émotion et tristesse la disparition de Joep Lange, éminent spécialiste néerlandais de la lutte contre le sida.

Le fondateur de la Fondation PharmAccess, qui facilite l’accès à la trithérapie pour les patients atteints du virus VIH et du sida, figure parmi les victimes de la catastrophe du vol Malaysian Airlines MH17. Il se rendait à Melbourne où se tiendra du 20 au 25 juillet la 20ème Conférence internationale sur le sida AIDS 2014.

Joep Lange, âgé de 60 ans, avait présidé l’International Aids Society (IAS) entre 2002 et 2004.

Nestor Nga Etoga

 

Le VIH

Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est un rétrovirus infectant l’Homme et responsable du syndrome d’immunodéficience acquise (sida), qui est un état affaibli du système immunitaire le rendant vulnérable à de multiples infections opportunistes.

Transmis par plusieurs fluides corporels : sang, sécrétions vaginales, sperme, liquide pré-éjaculatoire ou lait maternel, le sida est aujourd’hui considéré comme une pandémie ayant causé la mort d’environ 25 millions de personnes entre 1981 (date de la première identification de cas de sida) et janvier 2006. Il est estimé qu’environ 1 % des personnes âgées de 15 à 49 ans vivent avec le VIH, principalement en Afrique subsaharienne.

Bien qu’il existe des traitements antirétroviraux luttant contre le VIH et retardant par conséquent l’apparition du sida, réduisant ainsi la mortalité et la morbidité, il n’existe à l’heure actuelle aucun vaccin ou traitement définitif. La prévention, qui passe notamment par les rapports sexuels protégés et la connaissance de son statut sérologique de manière à éviter les infections d’autrui, est le moyen de lutte le plus efficace.