Zipline, nouveaux drones au Rwanda et ouverture en Tanzanie

La société américaine Zipline, experte dans la livraison de sang avec des drones lance un nouvel appareil et va se développer en Tanzanie.

Un des drone de Zipline a terminé sa mission et retourne se poser sur la base de Muhanga au Rwanda
Un des drone de Zipline a terminé sa mission et retourne se poser sur la base de Muhanga au Rwanda

C’est un succès pour Zipline au Rwanda et l’entreprise ne s’arrête pas dans son développement. Lors d ‘une conférence TEDm le PDG présentait son nouveau modèle et évoquait les prochaines ouvertures pays. Première information Zipline ouvre un nouveau site à Kayonza afin de couvrir 100% du territoire au Rwanda !

Zipline sauve des vies en livrant du sang, aucune autre énergie que l’électricité n’est utilisée.

Zipline est implantée à Muhanga, 45 kilomètres de la capitale du Rwanda, Kigali, c’est ici que Arthur Draber m’a reçu pour évoquer en détail et sans tabou les activités passionnantes de Zipline.

 

Thierry Barbaut: Arthur Draber dirige les nouveaux déploiements de Zipline.  Comment définissez-vous votre premier site ici au Rwanda, comment le définissez-vous et quelles en sont les principales fonctions ?

Arthur Draber: un aérodrone, un droneport, finalement nous innovons et comme dans toute innovation il n’y a pas encore de terme définissant ce site. Nous sommes sur un aéroport de drone et comme dans un aéroport standard il y a une piste de décollage spécifique,  une tour de contrôle, des bureaux, du stockage mais aussi une banque de sang et des colis avec des parachutes, ce qui est moins courant !

Arthur Draber dirige les nouveaux déploiements de Zipline
Arthur Draber dirige les nouveaux déploiements de Zipline

Thierry Barbaut: pouvez-vous nous décrire le processus complet d’une commande que vous recevez ici à Muhanga pour une livraison de sang ?

Arthur Draber: nous avons développé un centre d’expertise unique au monde dans ce domaine, nous pouvons dire avec fierté que nous sommes les seuls et donc sans concurrence, du moins pour l’instant, mais nous allons en parler en détails.

“Zipline A développé une technologie qui allie en plus des drones, des colis et parachutes en matériaux recyclables, de la cartographie couplée à du tracking et de la gestion de commandes en cloud” Arthur Draber

Notre objectif était de pouvoir livrer du sang dans un pays, par les airs et donc le plus rapidement possible. Dans ce cadre nous avons mis en place une technologie qui allie des drones, des colis et parachutes en matériaux recyclables, de la cartographie couplée à du tracking, de la gestion de commandes en cloud, des réseaux sociaux, et des acteurs comme les hôpitaux, les représentants et les bénéficiaires bien sûr !

Un décollage Zipline filmé par Info Afrique sur la base de Muhanga

Aujourd’hui 12 hôpitaux disséminés au Rwanda sont habilités à passer les commandes. Voici les principales étapes:

  1. Un besoin de sang apparait dans un hôpital, une opération chirurgicale, un accident, les raisons peuvent être multiples. Plusieurs personnes dans les hôpitaux sont formées et agrées par Zipline avec un référent, ils passent “commande” et plusieurs processus sont possibles: par SMS, par téléphone et aussi par Whatsapp. Il nous indique le groupe sanguin et la quantité désirée.
  2. Zipline reçoit la demande qui s’affiche sur l’écran principal de la salle de contrôle. Immédiatement avec notre logiciel dans le Cloud nous engageons le processus. La demande peut être “urgence” ou “réapprovisionnement”.

    Les commandes de sang arrivent aussi par Whatsapp pour Zipline
    Les commandes de sang arrivent aussi par Whatsapp pour Zipline
  3. Nous confirmons la prise en compte de la commande et lui attribuons un “ID”. cet ID la suivra tout au long du processus. Le responsable du laboratoire assigne l’ID a un de nos colis. Le colis est en carton recyclable avec une paroi vide en son dessous afin d’amortir la chute, la chute est aussi amortie par le parachute lui aussi en carton recyclable, tout est fait main ici au Rwanda par nos équipes Zipline

    Le sang ou les plaquettes à disposition de Zipline
    Le sang ou les plaquettes à disposition de Zipline
  4. Plusieurs espaces sont dédiés aux tâches respectives, par exemple un container stocke les drones prêts à être dispatchés selon les vols et un autre emplacement reçoit les drones afin de les paramétrer avant de les emmener sur la piste. La poche de sang est emballée dans un tissu spécifique qui garde le froid et dispose d’une grande résistance il est placé dans le colis et amené au drone à l’endroit ou les appareils sont en préparation.
  5. L’ID de la commande attribue avec notre logiciel le plan de vol à une carte micro SD, des smartphones nous permettent de suivre l’ID en scannant les opérations.
    La carte micro SD est placée dans le drone qui reçoit son “nez” qui contient l’électronique ainsi que la batterie. Le colis contenant le sang est placé dans la trappe prévue à cet effet. Le parachute est replié simplement.

    Le contenant et le parachute reçoivent le précieux sang à livrer en drone
    Le contenant et le parachute reçoivent le précieux sang à livrer en drone
  6. Le drone est déplacé manuellement sur la piste qui est en fait un lanceur ou propulseur. La tour de contrôle avec aussi un logiciel émet avec l’aéroport de Kigali afin de valider le plan de vol et le lancement. pendant ce temps une check liste du drone est effectuée

    Un suivi en direct de chaque "zip" les drones de Zipline au Rwanda
    Un suivi en direct de chaque “zip” les drones de Zipline au Rwanda
  7. Le drone est lancé. il va monter progressivement à une altitude de 100 mètres avec une vitesse de croisière de 100 kilomètres heures. La distance limite est de 150 kilomètres. Nous développons un nouvel avion qui nous permettra d’accroître notre portée et la masse d’emport des colis !

    Un check total est effectué avant chaque décollage de Zipline
    Un check total est effectué avant chaque décollage de Zipline
  8. Une fois en approche de l’hôpital le drone effectue des cercle afin de descendre à une altitude de 15 mètres puis effectue un dernier cercle et largue son colis. Le responsable Zipline de l’hôpital est prévenue 5 minutes à l avance du largage et réceptionne le colis.

    Le contact est établi entre l'aérodrone de Muhanga Zipline et l'aéroport de Kigali pour l'envoi du drone et les autorisations de vol.
    Le contact est établi entre l’aérodrone de Muhanga Zipline et l’aéroport de Kigali pour l’envoi du drone et les autorisations de vol.
  9. Le drone rentre en effectuant le plan de vol inverse et se pose. La mission est terminée.

Nos drones sont capables d’ajuster en live le plan de vol

Thierry Barbaut: le vol est complètement automatisé donc ?

Arthur Draber: automatisé oui mais aussi intelligent, en effet le drone va suivre son plan de vol mais aussi l’ajuster selon le vent, les conditions météorologique. Il peut par exemple voler de nuit ou sous de grandes pluies, très fréquentes au Rwanda. Le drone va aussi analyser la vitesse du vent et se poser dans le meilleur sens. notre piste atterrissage propose deux angles.
Notre application disponible sur les tablettes ou laptop affiche le vol en direct les détails de la commande et tous les paramètres de vol. Nous voyons le drone suivre son plan de vol, effectuer les rotations et suivant l’altitude, ensuite une couleur apparaît afin d’indiquer que le colis a été livré et que le drone passe en mode retour.

Les vols sont suivis en directe grâce aux différents systèmes
Les vols sont suivis en directe grâce aux différents systèmes

Thierry Barbaut: vous rencontrez  quand même des difficultés ? Si les conditions se dégradent terriblement ?

Arthur draber: dans ce cas le drone analyse la situation et décide. Si la situation est grave il peut faire deux choix : se poser sur une zone d’urgence prédéfinie ou annuler sa mission et rentrer, ces cas sont rencontrés sur moins de 1% de nos vols.

Une analyse permanente du KPI pour analyser nos processus

Thierry Barbaut: comment innover et développer Zipline en terme de performances ?

Arthur Draber: Nous sommes en analyse permanente du KPI (Les Indicateurs clés de performance (Key Performance Indicator) sont des indicateurs mesurables d’aide décisionnelle). Chaque mouvement, temps et coût sont analysés et nous recherchons en permanence comment réduire nos temps d’interventions en synergie avec nos processus. Une chaîne de processus parfaite et agile nous permettra d’obtenir encore de meilleurs résultats et d’apporter le meilleur service.

Zipline livre du sang, des plaquettes et bientôt des semences pour l’élevage

Thierry Barbaut: combien de vols en moyenne et que livrez-vous exactement ?

Arthur draber: Nous estimons avoir une moyenne de 10 à 20 vols par jour mais c’est en constante progression. Nous envoyons du sang, mais aussi des plaquettes et nous allons développer un service de semences pour les animaux qui doivent respecter une chaine du froid très précise et technique.

Quelques chiffres Zipline Rwanda : lancement en Octobre 2016, 100 000 kilomètres parcourus, 2 400 colis livrés sur plus de 1 400 vols.

Avec les drones nous livrons du sang à travers le Rwanda entre 5 à 45 minutes, en voiture  c’est plusieurs heures !

Thierry Barbaut: quel est le comparatif d’efficacité entre un système traditionnel de mise à disposition de sang et le service Zipline ?

Arthur Draber: un autre monde ! Imaginez une demande “traditionnelle”, une voiture à Kigali, un chauffeur, du carburant, prendre le sang et ensuite… La route avec parfois plusieurs centaines de kilomètres au pays des mille collines soit plusieurs heures… Alors qu’avec Zipline ce sont au maximum 25 minutes entre la réception de la commande et la livraison ! C’est simple dans 90% des cas la vie du patient est sauvée.
Nous étudions aussi la possibilité de pouvoir prendre également le sang à Kigali vers la base centrale, là aussi un transport effectué par drones.

 

Le container permet le stockage des drones Zipline
Le container permet le stockage des drones Zipline

Thierry Barbaut: je vois sur vos outils numériques de la capitalisation de data, du Cloud computing, du tracking et des processus de gestion en temps réel des vols. Je vois aussi de la cartographie ultra précise quels outils utilisez-vous ?

Arthur Draber: Notre solution cumule en effet tous ces outils, pour les cartes par exemple nous utilisons celles du CNES qui sont celles qui proposent le plus de détails. En logiciel tout est sur mesure et développé en mode agile par Zipline. Nous utilisons aussi le Cloud de Google “Google Drive” qui offre de multiples usages très poussés avec une évolution permanente des outils nous sommes capables d’être en synergie avec tous les utilisateurs connectés aux différents systèmes et où qu’ils soient dans le monde.

Zipline va se développer dans de nouveaux pays dont la Tanzanie , un territoire 36 fois plus grand que le Rwanda

Thierry Barbaut: concrètement vous avez un business modèle ? Comment développer un tel service ? Les hôpitaux peuvent s’offrir vos services ?

Arthur Draber: Cest un service clef en main que nous proposons. L’installation de Zipline demande des autorisations de vols, des sites physiques, de la technique et du développement. Nous nous adressons donc exclusivement aux états qui souhaitent nous accueillir et nous évoquons avec eux les stratégies. Nous allons bientôt ouvrir en Tanzanie.
C’est un défi énorme car le pays est 36 fois plus grand que le Rwanda !
Nous allons devoir installer plusieurs bases “maîtres” et d’autres plus petites. le défi est passionnant.

 

La tour de contrôle de l'aérodrone de Zipline à Muhanga au Rwanda
La tour de contrôle de l’aérodrone de Zipline à Muhanga au Rwanda

Thierry Barbaut: Finalement les Zip, vos drones, sont des transporteurs ? D’autres d’usages sont prévus comme la surveillance de parcs naturels, l’inspection d’ouvrage ou la sécurité ?

Arthur Draber: non, nous préférons nous concentrer sur ce que nous maitrisons car il y a tant à faire. Zipline va se développer dans d’autres pays avec d’autres contraintes. La demande est colossale et comme vous évoquiez il faut innover en permanence. C’est dans ce cadre que nous lançons un nouveau drone sous forme non plus d’avion mais d’aile volante avec un seul moteur mais deux hélices inversées.

Vous souhaitez développer Zipline dans votre pays ?
Remplissez ce formulaire de contact pour être mis en relation avec un responsable.