Vente Privée, l’Afrique lui irait si bien !

Le business model de vente privée est particulièrement adapté au marché Afrique

Des chiffres qui donnent le vertige:

Vente Privée c’est aujourd’hui 30 millions de membres, 2 milliards de chiffre d’affaire, entre 40 et 80% de remise sur des produits de luxe et maintenant le voyage, le vin, l’alimentation.
Déjà 90 millions de produits vendus avec une moyenne de décote de 66% !

C’est une évidence le succès de l’entreprise de Jacques-Antoine Granjon pourrait offrir des perspectives de développement incroyable sur le continent Africain, pourquoi ?

jacques-antoine-granjon-afrique

Jacques-Antoine Granjon, fondateur de Vente Privée

  • Parce qu’une classe moyenne émerge et ce n’est pas prêt de s’arrêter avec une croissance moyenne de 4.3 de PIB et le doublement de la population d’ici 2030 soit deux milliards d’habitants le potentiel est colossal, c’est le plus grand marché émergent au monde.
  • Parce que le e-commerce va exploser… En fait il explose déjà, et pour ceux qui en doutent encore il faut se pencher sur le cas jumia (AIG Africa Internet Group) qui réalise désormais un chiffre d’affaire de plusieurs milliards d’euros en Afrique avec parfois plus de 2 000 commandes par jours dans des pays comme le Nigeria… Pays qui comptera 400 millions d’habitant en 2050 !
  • La stratégie de rachat d’entreprises par Vente Privée, c’est Privalia qui à été récemment racheté par Vente Privée, pour une somme non communiqué mais qui approcherait le demi milliard d’euros. Privalia était une plateforme web très proche de Vente Privée en Espagne. Avec cette stratégie Vente Privée accélère son développement avec une clientèle déjà acquise. Sachant que sur le net il est 7 fois plus facile de faire recommander un consommateur qu’en séduire un nouveau c’est une stratégie parfaite. Objectif fidélisation donc.
    Ce modèle il est parfaitement duplicable avec les marketplace Afrique.
  • Le concept bien sur, le déstockage est en adéquation avec des usages et des consommations massives et c’est déjà le cas en Afrique ou des villes comme Lagos comptent 28 millions d’habitants… CDiscount (Groupe Casino et Bolloré) construisent déjà des entrepôts géants en Côte d’Ivoire, idem pour Jumia et ce dans toute l’Afrique…
  • Enfin la spécificité du e-commerce en Afrique c’est le “click and collect” le mobile money (compte en banque sur mobile) et bien sur le manque de supermarché qui fait que tous les consommateurs se rabattent sur les Smartphones. Le bouche à oreille fait le reste. Le concept de Vente Privée est la aussi parfaitement adapté !

vente-privee-homepage

Mais il faut gérer le stock, adapter le service client aux différents pays, aux langues, et aux spécificités législatives locales.

Néanmoins un, voire deux milliards de personnes connectés et capables de commander en ligne c’est un marché qui sera à prendre et si ce n’est pas Vente Privée ce sera… Un autre !

Thierry Barbaut