Le tourisme stoppé 100% des pays imposent des restrictions

La pandémie du coronavirus avec le COVID-19 a mis le monde entier en confinement, avec de nouvelles recherches de l’Organisation mondiale du tourisme montrant que 100% des destinations mondiales continuent à avoir des restrictions sur les voyages en place, et 72% ont complètement fermé leurs frontières au tourisme international.

Depuis le début de la crise, l’institution spécialisée des Nations Unies pour le tourisme suit les réponses à la pandémie. Ces dernières recherches montrent que, alors que des discussions sur les premières mesures possibles pour lever les restrictions sont en cours, 100% des destinations dans le monde ont toujours des restrictions de voyage liées au COVID-19 pour les touristes internationaux.

Sur les 217 destinations dans le monde, 156 (72%) ont mis un terme complet au tourisme international selon les données collectées le 27 avril 2020. Alors que dans 25% des destinations, des restrictions sont en place depuis au moins trois mois, dans 40% des destinations, des restrictions ont été introduites il y a au moins deux mois. Plus important encore, la recherche a également révélé qu’aucune destination n’a jusqu’à présent levé ou assoupli les restrictions de voyage.

Ouvrir à nouveau le monde au tourisme permettra de sauver des emplois, de protéger les moyens de subsistance et de permettre à notre secteur de reprendre

Ouvrir à nouveau le monde au tourisme permettra de sauver des emplois, de protéger les moyens de subsistance et de permettre à notre secteur de reprendre son rôle vital de moteur du développement durable.

Le secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, a déclaré : « Le tourisme a été le plus durement touché de tous les principaux secteurs, les pays étant fermés à clé et les gens restant chez eux. L’OMT appelle les gouvernements à travailler ensemble pour coordonner l’assouplissement et la levée des restrictions d’une manière opportune et responsable, lorsque cela est jugé sûr. Le tourisme est une bouée de sauvetage pour des millions de personnes, en particulier dans les pays en développement. Ouvrir à nouveau le monde au tourisme permettra de sauver des emploisde protéger les moyens de subsistance et de permettre à notre secteur de reprendre son rôle vital de moteur du développement durable. »

Restrictions communes à toutes les régions du monde

La recherche de l’OMT suit les mesures prises depuis la fin janvier, lorsque l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que le COVID-19 était une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI).
En ventilant les recherches par région, l’OMT a constaté que 83% des destinations en Europe ont introduit la fermeture complète des frontières pour le tourisme international. Aux Amériques, cette proportion est de 80%, en Asie et dans le Pacifique de 70%, au Moyen-Orient de 62% et en Afrique de 57%.

Vers une réouverture responsable

L’OMT travaille en étroite collaboration avec les organisations internationales, les gouvernements nationaux et le secteur privé pour soutenir la reprise responsable et opportune du tourisme. Au cours des deux dernières semaines, le Secrétaire général de l’OMT s’est adressé aux ministres du G20 et de la Commission européenne, plaidant pour que le tourisme devienne une priorité alors que les pays cherchent à se remettre de la crise.

close
close