Talent2Africa évoque les désirs des cadres en Afrique

Talent2Africa est la première plateforme panafricaine de recrutement. C’est aussi une plateforme web panafricaine de recrutement qui réunit dans un même réseau les candidats de tous les horizons intéressés par des opportunités de carrière en Afrique.

S’intéresser aux désirs des jeunes cadres en Afrique, sur un marché du travail où la demande est largement supérieure à l’offre,  peut paraître, à priori saugrenu, pour un recruteur. Pourtant, une telle approche n’est guère superflue pour tout employeur ayant à cœur de décrocher les meilleurs profils  afin de se doter de ressources humaines de qualité. Pour ce faire, il est indispensable d’offrir à ses collaborateurs un cadre de travail qui tient en compte leurs aspirations professionnelles.  Entre un bon réseau, des missions de qualité, une vie personnelle préservée, les désirs des jeunes cadres sont aussi divers que variés. 

Un réseau professionnel bien étoffé …

Ce n’est plus un secret. Un bon réseau professionnel constitue un élément clé pour tout jeunes cadres en Afrique.  D’ailleurs, une étude récente a bien confirmé ce constat en attestant, que pour leur réussite professionnelle, 94 % des jeunes cadres misent sur leur réseau professionnel. C’est la raison pour laquelle, rien n’est de trop pour eux,  pour étoffer leur réseau professionnel. Des stages en entreprise, aux apprentissages, en passant par les formations continues, les jeunes cadres ne ménagent aucun effort pour se doter d’un bon réseau professionnel capable d’impulser leur carrière.  Il s’agit en clair, pour eux, d’accumuler sur le terrain, l’expérience et les connaissances qui rendront leur profil attractif. 

Se voir confier des missions intéressantes … 

Contrairement à certaines idées reçues qui laissent penser que le salaire serait la principale source de motivations des jeunes cadres en Afrique, ces derniers, au-delà des considérations financières, ont aussi besoin de se sentir valorisés dans l’entreprise. En à croire les résultats d’une récente étude Ifop pour Cadremploi, c’est le cas de 79 % des jeunes cadres de moins de 35 ans. Ils partagent d’ailleurs ce vœu avec leurs aînés.  Se voit confier une mission intéressante traduit une certaine implication dans la marche de l’entreprise. Les jeunes cadres restent particulièrement sensibles à une telle démarche qui manifeste la confiance de l’entreprise à leur égard.

Un plan de carrière relativement souple …

Contrairement  aux cadres plus âgés, les plus jeunes sont plus ouverts à l’idée d’une reconversion professionnelle et se montrent plus souples face à la possibilité d’un changement dans leur vie professionnelle.

Selon l’étude BVA, 81 % des moins de 35 ans pensent qu’ils peuvent être amenés à changer de métier (contre 66 % de l’ensemble des cadres). Dans une moindre proportion, 58 % d’entre eux sont ouverts à l’intérim. Et 44 % des moins de 35 ans pensent qu’ils pourront être amenés à changer de statut à un moment de leur carrière (contre 36 % pour les 35-49 ans et 19 % pour les plus de 50 ans.

Enfin, plus que les autres jeunes (70 %), les jeunes cadres se déclarent prêts à créer leur propre entreprise (81 %).  Par ailleurs, une récente étude s’est intéressée, de manière générale, aux ambitions des cadres de moins de 35 ans. Celle-ci révèle que huit cadres sur dix se préoccupent au quotidien de leur réussite professionnelle, 70 % d’entre eux envisagent leur avenir professionnel avec optimisme, malgré les nombreux goulots d’étranglements notés, ici et là, sur le marché du travail.

Le site de Talent2Africa