Un reportage de Canal Plus jette une suspicion sur les motivations françaises en Libye

Le magazine de Canal Plus « Spécial investigation », consacré aux rapports entre pétrole et guerre, accuse la France d’avoir mené la guerre en Libye à cause d’un gisement de gaz.

 

Selon la chaine des Guignols, l’Elysée, qui avait déroulé le tapis rouge à Kadhafi, s’intéressait sérieusement à un gisement de gaz. Mais le pouvoir libyen n’aurait donné satisfaction et l’équipe sarkozyste en aurait été particulièrement amère.

Selon des sources discrètes interrogées par Patrick-Charles Messance, l’opération aurait été préparée de longue date et les printemps arabes n’auraient été que le prétexte idéal pour la lancer.

Quinze jours après être intervenus pour « permettre au peuple libyen de choisir lui-même son destin », un accord confidentiel aurait été passé entre le Conseil national de Transition et Paris, attribuant 35 % des réserves libyennes de pétrole à la France, affirme le reportage.

Le rapprochement est naturellement fait avec les gigantesques contrats d’exploitation pétrolière qu’Exxon Mobil aurait conclus à la suite de la guerre en Irak.

Thierry Barbaut
Sources: Agenceecofin.com

Thierry Barbaut #Afrique #Numérique #innovation #impact #ODD. Directeur des écosystèmes innovants chez TACTIS. Expert en plateformes digitales de financement orienté projet et impact, économie, innovation, startup, entrepreneuriat, ODD, smartCity, e-Government. Observateur engagé et passionné de l'écosystème numérique en Afrique depuis 20 ans il est conseiller pour des entreprises, états, fondations ou banques. Auteur et conférencier sur l'Afrique, les sujets d'innovation et les nouvelles technologies, jury et instructeur sur les challenges pour les entreprises françaises et africaines de l'innovation. Thierry Barbaut a fondé Info Afrique en 2008 avec objectif de valoriser de manière positive l'économie et le numérique sur le continent. Thierry Barbaut a effectué plusieurs centaines de déplacements dans plus de 38 pays en Afrique.