Un reportage de Canal Plus jette une suspicion sur les motivations françaises en Libye

Le magazine de Canal Plus « Spécial investigation », consacré aux rapports entre pétrole et guerre, accuse la France d’avoir mené la guerre en Libye à cause d’un gisement de gaz.

 

Selon la chaine des Guignols, l’Elysée, qui avait déroulé le tapis rouge à Kadhafi, s’intéressait sérieusement à un gisement de gaz. Mais le pouvoir libyen n’aurait donné satisfaction et l’équipe sarkozyste en aurait été particulièrement amère.

Selon des sources discrètes interrogées par Patrick-Charles Messance, l’opération aurait été préparée de longue date et les printemps arabes n’auraient été que le prétexte idéal pour la lancer.

Quinze jours après être intervenus pour « permettre au peuple libyen de choisir lui-même son destin », un accord confidentiel aurait été passé entre le Conseil national de Transition et Paris, attribuant 35 % des réserves libyennes de pétrole à la France, affirme le reportage.

Le rapprochement est naturellement fait avec les gigantesques contrats d’exploitation pétrolière qu’Exxon Mobil aurait conclus à la suite de la guerre en Irak.

Thierry Barbaut
Sources: Agenceecofin.com

Thierry BARBAUT - Numérique, économie, Afrique et développement
Thierry Barbaut est expert en stratégie numérique sur les projets en Afrique - #innovation #Afrique #Digital - Directeur Numérique et communication digitale de l'ONG La Guilde et l'Agence des Micro Projets depuis 2013. 20 années de pilotage de projets dans plus de 40 pays: eau, santé, éducation, agriculture, énergies renouvelables, entrepreneuriat et numérique. Auteur et conférencier sur l'Afrique et le numérique.