Accueil Pays Afrique de l'Ouest Rendre Internet plus utile pour davantage de personnes ?

Rendre Internet plus utile pour davantage de personnes ?

Aujourd’hui, à l’occasion de notre deuxième événement Google pour le Nigéria, nous avons présenté de nouveaux produits et programmes destinés à permettre à un plus grand nombre de personnes au Nigéria et dans les autres pays africains de bénéficier des possibilités offertes par le Web.

Google Station : points d’accès Wi-Fi de haute qualité sur l’ensemble du territoire nigérian
Bien que l’accès à Internet gagne du terrain en Afrique, il reste limité. Seuls 35% des Africains ont accès à Internet, contre 48% en Asie, 67 en Amérique latine, 85 en Europe et 95 en Amérique du Nord. En Afrique, de nombreux utilisateurs Internet n’ont pas le Wi-Fi chez eux ; ils se servent donc de rares points d’accès Wi-Fi publics pour se connecter, communiquer et apprendre.

Aujourd’hui, nous présentons Google Station pour le Nigéria, un programme destiné à fournir des points d’accès Wi-Fi haut débit de qualité en partenariat avec 21st Century, l’un des plus importants fournisseurs de réseau à fibre du pays.

Google Station sera mis en place à 200 endroits dans cinq villes du Nigéria d’ici à la fin de l’année 2019, ce qui permettra à des millions de personnes d’avoir accès au Wi-Fi. Ces endroits incluront notamment des marchés, des infrastructures de transport, des centres commerciaux et des universités. Le Nigéria est le cinquième pays dans lequel nous lançons Google Station, après l’Inde, l’Indonésie, la Thaïlande et le Mexique.

Google Go : lecture à haute voix de pages Web
En avril, nous avons lancé Google Go, une application qui permet de profiter aisément d’Internet, même sur les smartphones avec une capacité de mémoire limitée ou sur des connexions capricieuses.

Nous allons désormais plus loin et présentons une nouvelle fonctionnalité de Google Go qui lit à haute voix des pages Web tout en surlignant les mots prononcés pour vous permettre de suivre la lecture. Cette nouvelle manière, simplifiée, d’utiliser Internet sera disponible pour des milliards de pages et dans 28 langues au cours des semaines à venir. Si vous souhaitez acquérir de nouvelles connaissances, si vous avez besoin de garder les mains libres, ou si vous voulez simplement vous détendre et laisser votre téléphone faire le travail, Google peut lire du contenu pour vous.

Google Search et Google Maps : vous aident à trouver ce que vous cherchez
En mars, nous avons lancé notre outil de recherche d’emploi au Nigéria, au Kenya et en Afrique du Sud. Cette semaine, nous allons l’étendre à 32 autres pays africains. Au Nigéria, nous lancerons également un nouvel outil de recherche qui permettra d’examiner ses conditions de santé à partir de symptômes. En outre, notre nouvel outil de recherche de recettes vous permet d’étudier facilement différents choix de plats populaires lorsque vous en avez besoin. Avez-vous envie du riz jollof ?

Quant à Google Maps Go, nous y ajouterons une fonctionnalité de navigation qui permettra aux utilisateurs dotés d’un téléphone mobile avec une capacité de mémoire limitée ou d’une connexion capricieuse d’utiliser la navigation étape par étape, qu’ils voyagent en voiture, en bus ou à pied.

Nous allons également intégrer plus de points de repère et de sites naturels nigérians dans StreetView afin que les Nigérians et d’autres personnes puissent mieux connaître le pays. Il est désormais possible de visiter virtuellement le Musée national à Lagos, le rocher d’Olumo à Abeokuta, le Centre géographique du Nigéria à Abuja, le Centre de conservation de Lekki, et bien d’autres sites – tout cela à partir d’un téléphone mobile.

YouTube Go : meilleur contrôle sur les vidéos téléchargées
Il y a un an, nous avons lancé YouTube Go, une application conçue pour améliorer l’expérience de visualisation de vidéos lorsque la connexion est lente. Elle permet de contrôler la quantité de données utilisées pour regarder une vidéo en streaming ou la télécharger, et de partager des vidéos avec des amis situés à proximité.

Certains utilisateurs nous ont signalé qu’ils aimeraient parcourir les vidéos téléchargées sur YouTube Go directement à partir de leur galerie. Cela sera possible avant la fin de l’année. Grâce au lancement du fichier vidéo .yt, les vidéos que vous téléchargerez sur YouTube Go se comporteront davantage comme des fichiers, ce qui vous permettra de les partager par le biais de diverses applications ou d’en supprimer une grande quantité. Il suffit d’appuyer sur la vidéo pour qu’elle soit automatiquement lue dans YouTube Go.

Se développer avec Google
Il y a un an, nous avons présenté des initiatives destinées à doter leurs bénéficiaires de compétences et d’outils appropriés afin que le monde numérique leur profite directement, mais aussi à leurs activités et communautés.

À ce jour, notre programme de compétences numériques nous a permis de former plus de 2,5 millions d’Africains sur les 10 millions prévus. Nous avons également formé plus de 9000 développeurs africains qui sont en passe d’obtenir une certification Google. En outre, en partenariat avec Udacity et Andela, nous avons octroyé 15 000 bourses pour une formation spécifique de 2 mois et 500 bourses pour suivre un Nanodegree d’une durée de 6 mois à des développeurs aspirants ou professionnels de plusieurs pays africains.

Soutien en faveur de start-ups et d’organisations à but non lucratif
En mars, nous avons lancé la première classe du programme Launchpad Accelerator Africa destiné à fournir une aide financière de plus de 3 millions de dollars à des start-ups technologiques basées en Afrique. Ce programme prévoit de l’accompagnement, la mise à disposition d’espaces de travail et un accès à la technologie. 12 start-ups ont été sélectionnées, soutenues par plus de 20 équipes de Google et 40 mentors de neuf pays. Ces start-ups ont directement créé 132 emplois et, ensemble, elles ont récolté plus de 7 millions de dollars. Leurs produits sont utilisés par environ 4,5 millions de personnes.

Le Google Impact Challenge, qui se poursuit, fait partie de l’investissement de 20 millions de dollars prévu par Google.org pour l’Afrique au cours des 5 prochaines années. Nous avons clôturé le processus de candidature après avoir reçu plus de 5500 demandes. Nous sommes à présent engagés dans le processus de sélection des 36 innovateurs à but non lucratif et entreprises sociales qui utilisent le mieux la technologie pour s’attaquer aux plus grands défis auxquels est confrontée l’Afrique.

Android Go : rendre l’informatique accessible à un plus grand nombre de personnes

Nous souhaitons que les personnes qui se connectent pour la première fois bénéficient d’une technologie performante et fiable sur leur smartphone. C’est pourquoi nous avons lancé cette année Android 8.1 (Go Edition) au Nigéria et dans 29 autres pays africains. Android Go est une configuration d’Android optimisée pour les smartphones dotés de 1 Go de mémoire, voire moins. En améliorant nos applications Google pré-installées afin qu’elles prennent 50% d’espace en moins, nous avons doublé la capacité de stockage disponible sur les appareils d’entrée de gamme.

Sur tout le territoire africain, Transsion, Nokia, Huawei et Mobicel ont lancé plusieurs appareils qui coûtent à partir de 17 000 nairas. Grâce à Android Go, les appareils d’entrée de gamme sont désormais des smartphones accessibles et pleinement opérationnels, qui permettent de naviguer sur Internet et d’utiliser des applications.

Tout cela fait partie intégrante de notre objectif, qui est d’aider davantage de personnes à avoir accès à l’informatique, et de notre investissement permanent dans le développement de plates-formes et de produits utiles à des milliards de personnes et qui aident chacun à profiter au maximum d’Internet.

Publié par Juliet Ehimuan-Chiazor
Directrice de pays, Google Nigéria

Thierry BARBAUT - Rédacteur en chef
Rédacteur en chef du média info-afrique.com - #innovation #Afrique #Digital - Responsable de la stratégie numérique et communication de l'Agence des Micro Projets (ONG La Guilde). 20 années de pilotage de projets dans l'aide au développement et en rapport avec les Objectifs de Développement Durables dans plus de 40 pays: eau, santé, éducation, agriculture, énergies renouvelables, entrepreneuriat et numérique.