Rencontre: Romarick Atoke, l’Association AFRIKArchi, le concours et de belles perspectives !

Romarick Atoke & AFRIKarchi: Un homme, une association, un concours…

Voici le cheminement suivi par Romarick Atoke, jeune étudiant béninois en fin de formation à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette.

Il est aussi le Président Fondateur de l’Association AFRIKArchi et initiateur du concours ArchiGénieur Afrique.

  • Qui est Romarick Atoke ?

 Né d’un père Avocat, Romarick passe son enfance à Cotonou, la capitale du Bénin.

Très tôt il exprime une passion pour l’architecture et tout ce qui y a trait. Contrairement à ceux qui suivent d’abord un cursus général lors de leurs études secondaires, Romarick penche pour des études plus pointues. Par conséquent, il intègre le Lycée Technique Coulibaly de Cotonou 2001 où il obtient tour à tour un CAP Aide Dessinateur Métreur Bâtiment et un Baccalauréat F4, option Génie-Civil.

Après l’obtention de ce baccalauréat, il s’envole pour le Ghana, plus précisément à Accra où il obtiendra des certificats d’Anglais et de Computer Hardware au bout de deux ans.

En 2007, suite à un concours, Romarick se voit accordé une bourse d’études octroyé par le gouvernement Japonais.

Certains seraient tentés de croire que Romarick s’éloigne de ses ambitions mais il n’en est rien.

Durant sa première année au pays du soleil levant, Romarick appris le Japonais dans la prestigieuse Ecole de Bunka Institute of Languages. Cette dernière est une branche de la prestigieuse Ecole de mode « Bunka Fashion College », où ont étudié de grands designers japonais comme Kenzo Takada de la marque Kenzo, puis Yohji Yamamoto de Y-3 et Y’s.
Au bout d’une année seulement, Romarick écrivait, parlait et lisait couramment le japonais.
C’est après cette année de langue couronnée par un Diplôme de Japonais, qu’il intégra Tokyo Technical College. Ecole où il poursuivit ses études universitaires d’Architecture, en japonais. Durant deux années d’études dans cette école, Romarick peaufine ses connaissances architecturales, urbanistiques, précisement japonaises. Avec ses camarades, il participa à de nombreux concours interscolaires.  

Au bout de ces deux années, Romarick obtient brillamment son Diplôme de Technicien Supérieur en Architecture. Il nous confiait qu’il avait eu des propositions d’embauche juste après l’obtention de son diplôme. Mais, toujours curieux d’apprendre davantage et surtout diversifier ses connaissances, Romarick décida de s’envoler pour l’Europe. C’est ainsi qu’il posa ses valises à Paris, en 2010.
Romarick est aujourd’hui étudiant en Master 1 à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette, la plus importante des 20 Ecoles d’Architecture en France.

   Les formes architecturales japonaises, occidentales et japonaises sont toutes les trois mixées dans ses conceptions.

Insert Bridge – Proposition pour Concours ConstruirAcier 2011

Il y privilégie l’éclairage et la ventilation naturelle des espaces ainsi que l’usage de matériaux locaux africains répondant aux soucis de développement durable. Il se penche aussi sur des termes de développement de tissu urbain dans les villes africaines.

Parallèlement, Romarick ATOKE, Architecte en fin de formation et aussi Président Fondateur d’AFRIKArchi,  travaille aussi en Freelance. Il réalise déjà des projets dans la capitale de la mode et autres départements français, mais beaucoup en Afrique. Au-delà de l’architecture, il s’intéresse et élabore des recherches en énergies renouvelables (solaires, biomasses, hydrauliques…), de même que les matériaux renouvelables (paille, bois, bambou, pierre, terre crue et battue…). 

Romarick est aussi Consultant en Architecture, Energies & Matériaux renouvelables et en Urbanisme. Il vient de mettre en ligne un guide « Energies solaires photovoltaïques, Energies de notre siècle ». Informatif et technique, ce guide s’adresse aux particuliers, privés, architectes, ingénieurs, techniciens, maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, concepteurs d’installation, entreprises de pose et de maintenance, fabricants de panneaux. Vous y trouverez une description minutieuse des différentes démarches depuis l’analyse du bâtiment jusqu’à l’installation des panneaux solaires photovoltaïques.  Ce guide est gratuit et téléchargeable sur son site professionnel: www.atokearchitectes.tumblr.com

Sur ce site, vous trouverez aussi bon nombre de ses études et recherches, projets d’urbanisme et d’architecture. Parmi ses projets, on peut souligner l’étude urbanistique des Grands Boulevards de Paris, le Tropical Resort (un projet de water-villas à concevoir en Afrique), 42 Logements collectifs et bien d’autres projets.

Même pendant ses heures creuses, Romarick joint toujours l’utile à l’agréable. C’est ainsi que Romarick a travaillé pendant un an pour Japan Airlines JAL à Paris Charles de Gaulle. Il a aussi travaillé pour Cap’cours  comme enseignant de japonais. 

 

Avec des professionnels du génie-civil, de l’urbanisme, et de l’architecture d’intérieur, il développe et réalise déjà des projets, notamment au Bénin où il développe avec des confrères des projets immobiliers et urbanistiques.

  • D’ArchiBENIN à AFRIKArchi

 Même si Romarick a quitté l’Afrique depuis huit ans, l’Afrique elle ne l’a jamais quitté.

C’est principalement pour cette raison que la majorité de ses projets sont tournés vers le continent. En effet, c’est dans le souci de créer un réseau africain d’acteurs tels que des architectes, des urbanistes, des ingénieurs en génie-civil, d’économistes et de promoteurs immobilier que ce jeune homme crée l’association ArchiBENIN en 2011.

Cependant, la dénomination ne reflétait pas l’audience ciblée par Romarick car il souhaite que tous les africains adhèrent à son projet.

C’est ainsi qu’en 2012, ArchiBENIN devient AFRIKArchi dans le but de briser les barrières et attirer encore plus d’experts des domaines pré-cités.

Le changement de dénomination fut un succès car en un an, l’association est représentée dans plusieurs pays Africains dont le Bénin, le Togo, le Niger, le Sénégal, le Mali, le Ghana, le Maroc, la Tunisie, la Côte d’Ivoire, l’Ouganda.

AFRIKArchi est une Association à but non lucratif loi 1901, basée en France, représentée dans près de 12 pays africains avec un Réseau International.

Outre la constitution d’un réseau africain et international, ses objectifs sont de soutenir et d’amplifier l’enseignement de l’Architecture, de l’Urbanisme et du Génie-Civil en Afrique et de diffuser une image positive des matériaux locaux africains utilisés dans la construction. Répondant aux soucis de notre ère, l’Association compte développer les techniques d’énergies renouvelables tout en faisant prendre conscience aux promoteurs économiques africains que les secteurs de l’Architecture, de l’Urbanisme et du Génie-Civil recèlent de potentialités et de débouchés très importants pour l’Afrique.

  • Un concours…

 Le CONCOURS ARCHIGENIEUR AFRIQUE 2012 (1ère édition) est un concours d’idées ouvert aux Elèves Architectes, Urbanistes et Ingénieurs inscrits dans des Ecoles, Universités et/ou Polytechniques Africains ainsi qu’aux Jeunes Professionnels Diplômés en 2012, basés sur le continent.

Ce concours vise à Encourager, Stimuler et Récompenser la créativité et l’inventivité des jeunes talents architectes, urbanistes et ingénieurs d’Afrique.

Les participants pourront s’inscrire seuls ou en équipe de quatre (04) participants au maximum. L’un des objectifs de ce concours est d’encourager l’utilisation des matériaux locaux africains tels que la terre cuite, la paille ou le bois.

D’après M. ATOKE, ces matériaux sont non seulement à la portée des professionnels et acteurs du continent, mais ils sont aussi moins coûteux que les matériaux importés et sont mieux adaptés au climat – bien souvent tropical – des pays africains.

Les participants au CONCOURS ARCHIGENIEUR AFRIQUE 2012 devront donc être créatifs dans l’utilisation des matériaux locaux pour imaginer des Logements Collectifs en milieu urbain africain.

Ils devront montrer la crédibilité de leur construction en considérant des paramètres tels que le coût du projet ou encore sa faisabilité technique. Les inscriptions au concours sont ouvertes jusqu’au 30 Novembre 2012 et la date limite de soumission des projets quant à elle est prévue pour le 31 Décembre 2012.

  • Une exposition Internationale

Ce concours sera suivie par une EXPOSITION INTERNATIONALE dès Mars 2013 dans des villes telles que : Cotonou, Lomé, Kumasi, Bamako, Dakar, Tunis, Kampala, Tokyo, Paris, Londres, Goussainville et Uberlândia. Cette exhibition internationale de 15 projets sélectionnés par le jury du concours a pour objectif de promouvoir le talent des participants sur le plan international et de susciter la participation d’autres élèves au prochain concours.

Et Après ?

AFRIKArchi ne pense pas s’arrêter là.

L’association projette déjà de lancer en 2013 un Webzine qui «sera le pionner de la promotion des Œuvres architecturales et urbanistiques africaines sur la scène internationale » selon M. ATOKE.

L’association pense aussi organiser des colloques, des séminaires et des workshops avec des thèmes portant sur les besoins architecturaux et urbanistiques des sociétés africaines.

Cette Association a déjà mis en place sur son site internet www.afrikarchi.com un réseau social nommé, ARCHIBOOK. Ce réseau social dédié aux acteurs des domaines de l’architecture, du génie-civil, de l’urbanisme, de l’économie, de l’investissement et de la promotion immobilière est le premier du genre et espère réunir encore plus de professionnels.

Contacts :
AFRIKArchi
90 Avenue des Acacias
91800 Bunoy – France
Tél : +33 (0)6 26 57 41 60
+33 (0)6 82 83 68 87
info@afrikarchi.com

www.afrikarchi.com
www.afrikarchi.blogspot.com

Thierry Barbaut
www.info-afrique.com

 

Thierry BARBAUT - Numérique, économie, Afrique et développement
Thierry Barbaut est expert en stratégie numérique sur les projets en Afrique -#Numérique #Innovation #Afrique #Data #Économie #ODD - Directeur Numérique et communication digitale de l'ONG La Guilde et l'Agence des Micro Projets depuis 2013. 20 années de pilotage de projets dans plus de 40 pays: eau, santé, éducation, agriculture, énergies renouvelables, entrepreneuriat et numérique. Auteur et conférencier sur l'Afrique et le numérique.