Proparco investit 100 millions dans la finance verte

Proparco investit 100 millions de dollars dans le fonds Amundi Planet – Emerging Green One, créé conjointement par la Société Financière Internationale (SFI), filiale de la Banque Mondiale, et le gestionnaire d’actifs français Amundi.

Ce fonds investira dans des obligations vertes (ou green bonds) qui seront émises par des institutions financières des pays émergents et en développement au cours des 7 prochaines années.

Ce fonds a déjà levé 1,2 milliard de dollars, ce qui en fera le plus grand fonds destiné aux obligations vertes dans ces géographies. Avec cet apport de 100 millions de dollars, Proparco sera, aux côtés de la SFI, un des principaux investisseurs du fonds.

La finance au service du climat

Cet investissement reflète l’engagement de Proparco et du Groupe Agence française de développement (AFD) dans la lutte contre le changement climatique. Depuis 2006, Proparco a ainsi engagé plus de 2 milliards d’euros pour financer des projets à co-bénéfice climat dans les pays en développement et prévoit d’y consacrer 2 milliards d’euros supplémentaires d’ici 2020. A ce titre, Proparco et l’AFD sont, à l’instar d’Amundi, membres de l’initiative Finance for Tomorrow, portée par les acteurs de la Place de Paris, visant à promouvoir la finance durable en France et à l’international.

Le développement des obligations vertes contribue à cette lutte contre le changement climatique en accroissant le financement des investissements dans les projets sobres en carbone. Les applications liées aux énergies renouvelables, l’amélioration de l’efficacité énergétique ou encore les programmes de mobilité urbaines figurent parmi les projets qui pourront recevoir les investissements du fonds Amundi Planet – Emerging Green One.

Les obligations vertes connaissent un véritable engouement, plus de 100 milliards de dollars ont ainsi été émis en 2016, mais demeurent encore rares dans les pays émergents et encore plus exceptionnelles dans les pays en développement. Les contributions financières de la SFI et de Proparco, notamment dans les tranches les plus risquées du fonds, constitueront un matelas de sécurité permettant d’attirer également des investisseurs institutionnels moins familiers avec les risques associés à ces géographies.

L’accompagnement des émetteurs nationaux

En parallèle des investissements effectués par le fonds, l’initiative lancée par la SFI et Amundi permettra également d’accompagner les institutions financières des pays cibles dans la structuration et l’émission de ces green bonds. Cet accompagnement portera notamment sur la formation du personnel, la supervision des systèmes de gestion environnementale et sociale des institutions émettrices ainsi que dans leurs démarches d’obtention de secondes opinions auprès de tierces parties, une obligation inscrite dans les Green Bonds Principles.

Une initiative contribuant à la réorientation des flux de capitaux des pays de l’OCDE vers le Sud

Cette initiative constitue un point d’application  concret des engagements des pays de l’OCDE, pris lors de la COP 19 et renouvelés lors de la COP 21 à Paris en 2015, de consacrer 100 Mds USD par an à la lutte contre le réchauffement climatique dans les pays en développement, un des objectifs principaux de Proparco.