Pourquoi ne pas enseigner Facebook en classe ?

Un billet de Mohamed Jean-Philippe Sangaré

Introduction

No alt text provided for this image

–       Oh mon Dieu! T’es pas cap   !

–       Pourquoi pas?

–       Ne fais pas ça!

–       Pourquoi?

–       Je vais te tuer.

–       Bon d’accord…

Je ne sais pas comment je vais mourir, mais si je dois choisir … ça ne sera sûrement pas pour Facebook :o)

Mais s’il vous plaît soyez patient, je vais essayer d’expliquer… ce titre provocateur, plus tard 😉

Cet article est la suite de: Éducation : Hé les codeurs, laissez-les enfants en paix ! Tout ce que vous faîtes n’est qu’une ligne de plus dans le code … (Première partie)

Une brève introduction pour aider à comprendre le contexte de ces publications :

Ce n’est pas un poste académique. Il n’y a pas de grande science à l’intérieur. J’essaie de partager une vision subjective de ce que je pense pourrait être intéressant pour l’avenir de l’éducation dans un monde futur, numérisé et basé sur l’automatisation.

Mais il y a une inquiétude derrière: l’avenir que je pressens est…dystopique.

No alt text provided for this image

J’espère me tromper. Mais il y a trop de signes pour penser que ça va arriver. Les Etats deviendront de plus en plus autoritaires. Une surveillance mondiale et déshumanisée rendra le monde très différent d’aujourd’hui qui lui-même est déjà dans un mauvais état.

J’ai senti la nécessité d’écrire cette vision pour apporter mon petit morceau afin d’ssayer de retarder l’avènement de ce sombre monde. Pas de messianisme, pas d’évangélisation. Juste des pensées. Libres pensées.

Dans cet avenir, je souhaite qu’il y aura plus de libres-penseurs, plus de subversifs, poètes, artistes, scientifiques qui auront appris à vivre sous les radars parce qu’ils auraient été … préparés.

Préparation à la survie numérique. ( :p) )

Mais ça c’est une autre histoire… 😉

No alt text provided for this image

 L’objectif: « Quelle pourrait être la meilleure  façon d’initier et de  former les enfants (de 7 à 18 ans) à  l’ère  numérique ? »

Comme je l’ai dit, il y a trois piliers dans ma proposition pour les enfants de 5 à 18 ans.

1.     Le minimum vital de connaissances: Quel type de programme devons-nous enseigner afin d’aider la génération future?

2.     Enseignement de l’abstraction des processus: Comment pour les aider à devenir des acteurs à part entière de l’entreprise automatisée?

3.     La créativité (et non la science) comme clé.

Cette deuxième partie portera sur :

Le minimum vital de connaissances

No alt text provided for this image

Je suis assez conscient que cela ne signifie pas vraiment grand-chose .

Les connaissances de l’humanité, même limitées par la nature, sont trop grandes pour être sûr que tout sous-ensemble de celui-ci sera le meilleur à enseigner aux enfants.

 Je vais donc limiter mon champ au domaine du numérique.

Voici mes axiomes (axiomes: c’est-à-dire pas démontrés.)

–       L’utilisation d’Internet dans les écoles sera obligatoire

–       Le réseaux social numérique sera l’un des principaux moyens de communicationde l’homme. 

Suivant dans la partie 2.2

–       L’automatisation sera massive.

–       L’interaction homme-machine sera courante.

L’utilisation d’Internet dans les écoles devrait être obligatoire

 Internet comme une matière

No alt text provided for this image

Pour les écoles que je connais, Internet est utilisé comme un outil subsidiaire. La plupart du temps, il est utilisé pour télécharger des photos pour faire des présentations. Ce qui… nous sommes d’accord… est très limité en ce qui concerne son potentiel.

–       Qu’est-ce qu’Internet ?

–       Quel genre de services apporte-t-il ?

–       Comment l’utiliser dans les cours ?

L’Internet devrait être intégré comme une matière au même titre que les mathématiques, la langue, l’histoire, etc.

Encourager l’apprentissage en ligne

No alt text provided for this image

L’apprentissage en ligne est en augmentation. De nombreux professionnels commencent à l’utiliser. Mais la plupart du temps, ils abandonnent la formation. Pour de nombreuses raisons.

Mais je soupçonne que l’une des raisons est parce qu’ils ne sont pas habitués à l’utiliser.

Ils ont besoin d’être formés dans une salle de classe afin de se familiariser avec ce type d’apprentissage.

La formation en ligne doit être enseignée aux enfants! Et très encouragé !

Une heure par semaine au moins sur un sujet de leur choix!

 Utiliser l’apprentissage augmenté et immersif dans les salles de classe

Les technologies de réalité immersive et augmentée ont le pouvoir de remodeler notre monde.

Ce n’est pas un slogan marketing, mais une conviction partagée par beaucoup.

Voici les raisons pour lesquelles je suis un ardent promoteur de cette approche:

« L’apprentissage immersif, comme son nom l’indique, permet aux élèves de s’immerger dans des environnements numériques interactifs. Les programmes utilisent des sons, des images et d’autres sensations pour donner aux élèves une expérience sensorielle complète, ce qui leur fait obtenir un réel «sentiment» pour l’environnement. Les techniques d’apprentissage immersif aident les élèves à découvrir, explorer et naviguer dans des matières et aussi vers des destinations réelles dans le confort de leurs salles de classe.

No alt text provided for this image

Les résultats :

–       Acquérir des connaissances en explorant et en manipulant des objets et des environnements.

–       Apprendre à leur propre rythme.

–       Améliorer leur compréhension des concepts abstraits et de leurs relations en leur fournissant un contexte.

–       Développer des compétences et appliquer des concepts appris à des problèmes et des scénarios du monde réel.

L’utilisation de programmes virtuels aidera les enseignants à :

–       Faire des conférences supplémentaires.

–       Créer un environnement d’apprentissage sûr et contrôlé, qui permet aux élèves de faire et d’apprendre de leurs erreurs.

–       Présentez une leçon qui est exempte de distractions.

–       Faciliter le développement de la collaboration et le renforcement de l’esprit d’équipe.

L’apprentissage immersif aide les élèves à acquérir des compétences et à maximiser l’apprentissage tout en s’engageant dans des expériences d’apprentissage agréables et pertinentes de façon totalement sécurisé.

Des outils et des stratégies immersives peuvent rendre l’apprentissage passionnant pour les élèves et clarifier les concepts qui sont les mieux appris. “

Source : Mise en œuvre de l’apprentissage immersif en classe

Tout cela dit, à ce jour il y a encore beaucoup à faire: les équipements (matériels) sont volumineux et coûteux. Mais certains sont abordables…

Le manque de bon contenu éducatif est une réalité. Les choses bougent lentement. Mais ces limitations réelles ne devraient pas être un cas de blocage. Les enseignants peuvent toujours essayer et s’attendre à un certain succès. Si vous avez besoin d’aller plus loin il suffit de me contacter pour cela.

Citoyenneté : suivi, profilage et vie privée

No alt text provided for this image

Dans le monde autoritaire pressenti dans un avenir (proche) dans lequel ils vont vivre, ils devraient être formés à vivre libres de suivi, mais tout en continuant à utiliser le cyberespace.

Les États et les entreprises s’orienteront vers une surveillance de plus en plus grande à l’aide des données que nous mettons à l’intérieur des plateformes numériques; les enfants doivent être officiellement formés pour contrôler leurs données.

Ils devront être éduqués avec un état d’esprit subversif / cyber-activiste pour les aider à ne pas devenir des victimes de leur (probable) monde dystopique. J’ai dit “état d’esprit”, le but n’est pas de les encourager tous à être subversifs ou cyber-activistes!

Mais sans cet état d’esprit comme une couche philosophique, tout ce que je vais proposer ne pourrait pas être mis en œuvre …

Car sinon, iIs vont dupliquer les mêmes comportements ignorants que nous.

Nous sommes la toute première génération et les victimes les plus naïves de notre ignorance de l’Internet . Nous n’avons pas vu venir les bêtes avides de données qui poussaient à l’intérieur .

Nous leur avons donné plus que nous ne devrions, en termes de vie privée, de profilage, etc.

Il est trop tard pour y remédier. ☹

Mais cela ne devrait pas être le cas à l’avenir.

Même si la lutte sera difficile, l’une des clés fondamentales pour la liberté des humains étant la vie privée, les enfants devraient être formés pour se battre et garder une bonne partie de leur vie privée hors de suivi.

Idéalement, nous devrions travailler à isoler une partie d’Internet et à la rendre libre de suivi pour les enfants qui sera financée par l’ONU… Mais c’est un pur rêve 😊

Donc, ils doivent être à l’utilisation d’outils comme TOR (ou similaires), Telegram, VPN, Proxies tout ce qui peut les aider à laisser moins de données en ligne.

No alt text provided for this image

Ils doivent être conscients des dangers de  l’authentification biométrique en ligne. Décourager l’utilisation de tout vampire de données (ADN en ligne, généalogie, etc.).

–       Quand?

–       Maintenant!

Parce que, personne ne peut garantir la garde sûre des données biométriques (visage, empreintes digitales, etc): mais ils ne sont pas modifiables! Une fois que les données sont acquises, ils ne peuvent pas revenir en arrière. Ou les contrôler.

En cas de piratage, ils seront en réelle difficulté.

Ils devraient apprendre ce qui est le piratage et comment les systèmes sont faillibles. Apprendre à protéger leurs ordinateurs et appareils …

 Le réseau social numérique

C’est la partie qui a donné le titre de cet article 😉

Il s’agit de Facebook, Instagram etc…

No alt text provided for this image

Les réseaux sociaux numériques sont là pour rester. Ils seront l’un des principaux moyens de communication de l’homme.

Donc, au lieu de les garder en dehors des programme d’études, nous devrions les introduire dans les principes fondamentaux des processus d’apprentissage.

En fait, on fait comme s’ils n’existaient pas. Nous essayons de les garder en dehors du champ de la connaissance. Facebook, Instagram etc…

No alt text provided for this image

Nous nous mentons à nous-mêmes comme le fait tout névrosé.

Névrose:

une maladie mentale relativement bénigne qui n’est pas causée par une maladie organique, impliquant des symptômes de stress (dépression, anxiété, comportement obsessionnel, hypocondrie) mais pas une perte radicale de contact avec la réalité.

Le conflit entre la réalité et ce que nous voulons voir…

On ne devrait pas se battre. Ce déni provoque des conflits sans fin dans les nœuds sociaux physiques appelés « familles ».

Nous devrions les intégrer. Les apprivoisez. Pas les marques mais les concepts !

Les enfants devraient en apprendre davantage sur les « réseaux sociaux numériques».

–       Comment les construire.

–       Quelle est leur valeur

–       et les inconvénients?

Les démystifier est la meilleure façon d’être un utilisateur informé.

Enseignez-leur à ne pas publier trop de renseignements personnels en ligne.

Parce qu’une fois publiés sur les réseaux sociaux, il est trop tard: même s’ils demandent aux réseaux sociaux numériques leurs données, ils ne seront pas SUPPRIMES.

Les agences des États ne les supprimeront pas.

Les agences de pub feront de même.

Ils peuvent toujours commencer par être plus prudents. Avec un peu de chance, ils garderont un peu de leur vie privée précieuse mais inconnue.

No alt text provided for this image

Hé, Parents! C’est une obligation de commencer à protéger les enfants en ne publiant pas de faits en ligne sur leur vie. Même s’ils ne sont que des bébés!

C’est la raison pour laquelle je fais la promotion d’une étude grand public sur les «réseaux sociaux numériques». Enseignez aux enfants quelles sont ces plateformes, comment les utiliser efficacement et comment réduire leurs inconvénients sur leur vie.

Enseignez-leur la civilité sur les forums. Ils n’ont pas toujours l’idée que derrière un avatar il y a généralement un être humain. Ils peuvent devenir des cyber-harceleurs avec des conséquences catastrophiques.

Enseignez les options des réseaux sociaux numériques actuels: alors oui, il faut enseigner comment utiliser Facebook, Instagram, etc!

Au moins le minimum!!

 Vous l’avez noté ? J’ai osé !

J’espère que vous comprenez pourquoi 😉

Pour résumer :

Dans le “Le minimum vital de connaissances” je propose ce qui suit:

  •     Internet comme une matière à part entière dans les salles de classe
  •     Introduction de l’apprentissage en ligne
  •     L’utilisation de l’apprentissage augmenté et immersif dans les salles de classe
  •     La formation à la cconfidentialité, suivi et piratage dans les salles de classe
  •      L’intégration des réseaux sociaux numériques dans les salles de classe
close
close