L’E-Santé : comment mettre le numérique au service de la santé en RDC

Il a suffi d’une épidémie, Ebola, pour montrer la fragilité des systèmes de santé en RDC. Mais si la solution était le numérique ?

C’est le pari que s’est lancé le Ministre de la santé, Dr Oly Ilunga Kalenga, en créant une cellule d’appui technique à l’accélération de la transformation digitale du secteur de la santé qui contribue à améliorer la gestion de l’information sanitaire et épidémiologique durant la riposte contre Ebola.

Des applications concrètes 

En décembre 2018, l’ANICiiS (l’Agence Nationale de l’Ingénierie Clinique, de l’Information et Informatique de Santé) a vu le jour. La mission de l’ANICiiS est d’encadrer et d’accélérer l’utilisation des nouvelles technologies dans le domaine de la santé pour améliorer le bien-être de la population congolaise.

oznor

Des Impacts positifs

La digitalisation du secteur de la santé en RDC va contribuer à améliorer la gestion du système de santé, la qualité des soins de santé et l’accessibilité aux services de santé appropriés. Ces trois éléments sont essentiels pour atteindre la couverture sanitaire universelle qui est l’objectif de notre Plan National de Développement Sanitaire. 

 Les Défis

Les défis que nous connaissons en RDC, à savoir l’accessibilité géographique, la faible couverture en réseau internet et la sécurité, mais, en ce qui concerne la digitalisation du secteur de la santé, le plus grand défi reste le changement de comportement et l’éducation numérique des différents acteurs dans le domaine de la santé, aussi bien les prestataires de soins que les patients eux-mêmes.

Une vision orientée vers le futur

La vision du Ministère de la santé est d’arriver à la couverture sanitaire universelle pour que tous les Congolais, même ceux vivant dans les zones les plus reculées, aient accès à des soins de santé de qualité à un prix abordable.

Rendez-vous lors de la Kinshasa Digital Week le 12 avril en RDC pour en savoir plus.