Nouveau poumon économique de Madagascar

Le projet minier d’Ambatovy où le site d’exploitation est à Moramanga, à 115 km au nord-est d’Antananarivo, la capitale de Madagascar, versera annuellement au moins 100 millions de dollars américains à la caisse de l’État et 96 millions de dollars à la construction des infrastructures.

Ces infrastructures concernent entre autres, la construction de 97km de pistes et ponts désenclavant 11 communes rurales de la province de Toamasina, dans l’est de la grande île, la construction d’un by-pass de 7 km autour de Toamasina et l’extension du plus grand port de Madagascar.

Cette projection a été faite par le président directeur général adjoint du Projet Ambatovy, Juanita Montalvo, qui a fait la présentation de ce projet d’exploitation de nickel et de cobalt du pays, vendredi à leur siège à Ankorondrano, dans le centre d’Antananarivo.

A part ces bénéfices aux recettes de l’Etat, Juanita Montalvo a expliqué que le projet déploie des efforts dans la promotion des normes environnementales les plus élevées et a également des impacts socio-économiques directs sur la population notamment la création de plus de 10 000 emplois depuis le début du projet et environ 2 300 autres en plus, pendant la phase d’exploitation.

Rappelons que ce projet est un partenariat en co-investissement entre l’exécutant du projet, Sherritt International Corporation qui possède 40% de parts, Sumitomo Corporation et Korea Resources Corporation qui participent chacun à hauteur de 27,5% et Groupe SNC-Lavalin Inc, qui participe à hauteur de 5%.

Le site d’exploitation de cobalt et de nickel est situé près de Moramanga. Après préparation, le minerai est transporté sur un pipeline de 220 km de long vers l’usine de traitement, au sud de Toamasina, pour y être traité et raffiné. Le produit obtenu sera du nickel pur à 99,9 % et du cobalt de pureté comprise entre 99,3 et 99,8 %

60 000 tonnes de nickel, 5600 tonnes de cobalt et 190 000 tonnes de sulfate d’ammonium par an seront les prévisions du projet vers l’année 2014 car la production est prévue pour le début de l’année prochaine après l’achèvement de tous les travaux de construction, en 2010. (Xinhua)