Au Niger un nouveau programme d’emplois pour les jeunes

Des femmes qui cherchent un emploi en Ouganda - Crédit photo Thierry Barbaut www.barbaut.net
Des femmes qui cherchent un emploi en Ouganda - Crédit photo Thierry Barbaut www.barbaut.net

la Banque africaine de développement et le gouvernement signent deux accords de financement pour désenclaver des zones agricoles et créer des emplois décents pour les jeunes

Le ministre nigérien du Plan, Dr Abdou Rabiou, et le représentant pays du Groupe de la Banque africaine de développement au Niger, Dr John Andrianarisata ont signé les deux accords

Le gouvernement du Niger et la Banque africaine de développement (www.AfDB.org) ont signé, le 14 avril 2022, à Niamey, deux accords de financements de plus de 72 milliards de francs CFAL’un porte sur le désenclavement des zones transfrontalières avec le Nigeria, et l’autre, sur l’élaboration d’une stratégie et d’un plan d’action nationale pour l’emploi décent des jeunes dans les secteurs de l’agriculture et de l’agro-alimentaire.

Le ministre nigérien du Plan, Dr Abdou Rabiou, et le représentant pays du Groupe de la Banque africaine de développement au Niger, Dr John Andrianarisata ont signé les deux accords.

« Au vu des résultats attendus après la mise en œuvre de deux précédents projets, je voudrais, au nom des plus hautes autorités du Niger, exprimer toute notre gratitude et notre reconnaissance à la Banque africaine de développement et à sa direction », a déclaré Dr Rabiou.

Le nouveau Document de stratégie pays en cours d’élaboration permettra de meilleurs accords et arrangements dans les secteurs prioritaires de développement

Dr Andrianarisata s’est félicité de la signature des accords de financement et a réitéré la disponibilité de la Banque « à davantage accompagner le Niger dans sa quête de développement économique et social ». Il a souligné que le nouveau Document de stratégie pays en cours d’élaboration « permettra de meilleurs accords et arrangements dans les secteurs prioritaires de développement » du Niger.

Le premier accord de financement, d’un montant de 71,05 milliards de francs CFA, vise la mise en œuvre du Projet intégré de désenclavement des zones de production transfrontalière Hamdara-Wacha-Doungass-frontière du Nigeria. Les ressources proviennent du Fonds africain de développement. Le projet est notamment destiné à l’aménagement et au bitumage de 110 kilomètres de route. Il couvre non seulement le secteur des transports mais aussi l’agriculture, l’élevage et les domaines sociaux (santé, éducation et genre).

Les travaux seront réalisés dans la région de Zinder, la plus peuplée du Niger. La fin des travaux prévus en 2026 permettra aux populations d’avoir un accès direct au réseau routier bitumé, aux infrastructures à vocation agricole et d’élevage, résilientes au changement climatique. Il leur permettra aussi d’avoir une connectivité aux marchés et à plusieurs zones agro-sylvo-pastorales. Le projet permettra enfin d’autonomiser près de 35 groupements de producteurs agricoles.

La deuxième signature porte sur le Projet d’appui à l’élaboration d’une stratégie et d’un plan d’action national pour l’emploi décent des jeunes dans les secteurs de l’agriculture et de l’agro-alimentaire au Niger. Doté de 800 millions de francs CFA provenant de la Facilité d’appui aux pays en transition, le projet est destiné à promouvoir l’emploi des jeunes dans les secteurs agricoles et agro-alimentaires.