Madagascar : Une date butoir pour la loi d’amnistie

Une loi d’amnistie censée mettre un terme à la crise politique à Madagascar, sera déposée au parlement d’ici deux semaines, a appris vendredi, AfriSCOOP de sources proches de la Sadc (Communauté de développement d’Afrique australe) dont une délégation était en fin de mission sur la Grande île.

« Nous avons examiné un texte élaboré par des juristes malgaches compétents. Il devra aboutir à une loi d’amnistie d’ici deux semaines. Ce sera une première étape pour sortir de la crise politique », a affirmé Marius Fransman, vice-ministre sud africain des relations internationales, chef de la délégation de la Sadc.

La troïka (organe de coopération en matière de politique défense et sécurité) de la Sadc était depuis cinq jours à Madagascar pour tenter de débloquer la crise politique dans ce pays, depuis la chute de l’ex chef de l’Etat Marc Ravalomana en mars 2002. Elle a achevé sa mission, jeudi après avoir rencontré les principaux responsables du pays dont le président de la transition, Andry Rajoelina et la mouvance de M. Ravalomana.

La Sadc avait déjà fixé au 29 février, la mise en place de cette loi d’amnistie. Mais, elle n’a pas été respectée par le gouvernement.

« Tout éventuel non respect de cette nouvelle date dénotera de la mauvaise volonté » des autorités malgaches, a prévenu M. Fransman.

La classe politique malgache a signé en septembre 2011, un processus de sortie de crise devant conduire à l’organisation des élections crédibles et transparentes.

http://www.afriscoop.net/journal/spip.php?article5227