Luanda, le Monaco de l’Afrique

Luanda, le “Monaco de l’Afrique”

En pleine reconstruction, la capitale de l’Angola, Luanda, accueille près de 6 millions de personnes. Elle vient d’être classée ville la plus chère au monde, alors que les deux tiers des Angolais gagnent moins de deux dollars par jour.

Sur le même sujet

L’Angola, riche en pétrole et pourtant si pauvre

L’Angola est le premier producteur africain de pétrole. Le litre d’essence y coûte moins de 50 cents. Le bonheur de tous les automobilistes, mais c’est bien la seule chose qui ne soit pas chère dans la capitale angolaise. Construite pour 600 000 habitants, Luanda accueille près de 6 millions de personnes. Et même les fonctionnaires du gouvernement ont du mal à joindre les deux bouts.

Des banlieues qui poussent comme des champignons

Conséquence du boom pétrolier: pas un deux pièces à moins de 5000 dollars par mois. Et dans le neuf, c’est 20 000 dollars par mois pour moins de 100 mètres carrés dans cet immeuble payable avec un an d’avance. Une inflation qui contraint la classe moyenne à vivre loin, très loin du centre-ville. Les banlieues poussent comme des champignons.

Diogo a déjà pré-vendu 220 unités au prix du mètre carré de Paris. Même s’il n’y a ici ni eau courante ni électricité… Dans un pays qui enregistre une croissance de plus de 20% par an, tout les investisseurs sont optimistes. Luanda vient d’être classée ville la plus chère au monde, devant Tokyo. Les deux tiers des Angolais, qui gagnent moins de deux dollars par jour, se préparent donc à vivre dans ce que l’on surnomme déjà le “Monaco de l’Afrique”.

http://www.france24.com/fr/20080914-luanda-le-monaco-lafrique-angola

Thierry BARBAUT - Numérique, économie, Afrique et développement
Thierry Barbaut est expert en stratégie numérique sur les projets en Afrique -#Numérique #Innovation #Afrique #Data #Économie #ODD - Directeur Numérique et communication digitale de l'ONG La Guilde et l'Agence des Micro Projets depuis 2013. 20 années de pilotage de projets dans plus de 40 pays: eau, santé, éducation, agriculture, énergies renouvelables, entrepreneuriat et numérique. Auteur et conférencier sur l'Afrique et le numérique.