L’Oréal UNESCO pour les Femmes et la Science

Le 24 mars 2016, la communauté scientifique internationale se rassemblera pour la 18ème édition du Prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science

Le 24 mars 2016, la communauté scientifique internationale se rassemblera pour la 18ème édition du Prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science afin de mettre à l’honneur 5 femmes scientifiques d’exception et leurs innovations révolutionnaires, ainsi que 15 jeunes chercheuses prometteuses.

Face à des défis historiques comme le changement climatique, l’accès aux soins et les énergies renouvelables, leurs découvertes ont un impact majeur sur la société et la qualité de vie des populations du monde entier.Elles démontrent ainsi que les femmes de science ont le pouvoir de changer le monde.

LE PRIX 2016 L’ORÉAL-UNESCO POUR LES FEMMES ET LA SCIENCE:

TOURNÉ VERS L’AVENIR

Le programme L’Oréal-UNESCO For Women in Science a été créé en 1998 avec une ambition : faire en sorte que les femmes soient représentées à parité dans toutes les disciplines scientifiques.Depuis sa création il y a 18 ans, le programme a mis à l’honneur 92 lauréates distinguées pour l’excellence de leurs travaux scientifiques et soutenu 2438 jeunes femmes de science et jeunes chercheuses talentueuses. Ces chercheuses d’exception ont, chacune à leur façon, fait progresser le monde.

En apportant de nouvelles solutions et en répondant à des questions fondamentales, leurs découvertes ont un impact majeur sur la société et la qualité de vie des populations du monde entier. Leurs innovations révolutionnaires font progresser des pans entiers de la recherche, ouvrant même la voie à de nouveaux champs d’investigation scientifique. Ainsi, les lauréates du programme contribuent à l’avancée des traitements thérapeutiques, à l’amélioration de l’approvisionnement alimentaire, au développement durable, à la survie de notre planète, à une meilleure compréhension de notre univers et à une connaissance accrue des fondements mêmes de la vie.

Cette année, Le Prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science récompense cinq éminentes chercheuses issues de cinq régions du monde (Afrique et États Arabes, Asie-Pacifique, Europe, Amérique Latine et Amérique du Nord). Sur proposition de plus de 2 600 scientifiques de premier plan dans le monde entier, ces cinq Lauréates ont été sélectionnées par un jury indépendant international composé de13 personnalités reconnues de la communauté internationale scientifique. Il est présidé cette année par le Professeur Elizabeth H. Blackburn, Lauréate du Prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science 2008, Prix Nobel de Physiologie ou Médecine 2009etpremière femme à présider ce jury prestigieux.

LES LAURÉATES2016 :DES FEMMES À LA POINTE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Les travaux du Professeur Abdool Karim ont permis de doter les femmes en Afrique d’un outil de prévention contre le VIH

Pour cette édition 2016, la Fondation L’Oréal et l’UNESCO sont fiers de distinguer la créativité et l’intelligence de cinq femmes scientifiques éminentes qui ont su marquer le monde de leur empreinte.Chaque Lauréate sera récompensée le 24 Mars au Grand Amphithéâtre de la Sorbonne à Paris et recevra un prix de 100 000€ pour sa contribution aux progrès de la science :

AFRIQUE ET ÉTATS ARABES
Professeur Quarraisha ABDOOL KARIM

CAPRISA, Faculté de médecine R Mandela, Université de KwaZulu-Natal, Afrique du Sud
CONTRÔLE LA PROPAGATION DU VIH.
36,9 millions d’individus vivent avec le VIH dans le monde. Les travaux du Professeur Abdool Karim ont permis de doter les femmes en Afrique d’un outil de prévention contre le VIH.

Professor-Quarraisha-ABDOOL-KARIM

ASIE/PACIFIQUE
Professeur Hualan CHEN

Institut de Recherche Vétérinaire d’Harbin, Académie chinoise des Sciences Agricoles, Harbin, Chine
PROTÈGE DES VIES HUMAINES DU VIRUS MORTEL DE LA GRIPPE AVIAIRE.
Les travaux de recherche du Professeur Chen ont permis d’éviter une pandémie grâce à une campagne de vaccination innovante.

AMÉRIQUE LATINE
Professeur Andrea GAMARNIK

Laboratoire de Virologie Moléculaire de l’Institut Leloir, Conicet, Buenos Aires, Argentine
LIMITE LA PROPAGATION DU VIRUS DE LA DENGUE.
Chaque année, la dengue frappe 390 millions d’individus dans le monde. Les travaux de recherche du professeur Gamarnik ont permis de trouver la clé de l’endiguement de la maladie.

EUROPE
Professeur Emmanuelle CHARPENTIER

Institut de biologie infectieuse Max Planck de Berlin, Allemagne
RÉINVENTE LA RECHERCHE GÉNÉTIQUE.
Plus de 10 000 pathologies incurables sont causées par des anomalies génétiques simples. La technologie d’édition génétique mise au point par le professeur Emmanuelle Charpentier permet de “réécrire”le génome.

AMÉRIQUE DU NORD
Professeur Jennifer DOUDNA

Institut Médical Howard Hughes, Département de Biologie Moléculaire et Cellulaire, Université de Californie, Berkeley, États-Unis
RÉINVENTE LA RECHERCHE GÉNÉTIQUE.
Plus de 10 000 pathologies incurables sont causées par des anomalies génétiques simples. La technologie d’édition génétique mise au point par le professeur Jennifer Doudna permet de “réécrire”le génome.

Pour le Professeur Elizabeth H. Blackburn,« les travaux des Lauréates du Prix 2016 ont apporté une vision extraordinaire et parfois des solutions immédiates à des questions de santé humaine, telles que le VIH, la grippe aviaire ou le virus de la dengue et ont révolutionné les techniques de manipulation du génome en permettant de faire de la «chirurgie» de grande précision sur l’ADN pour réécrire le code génétique. Leurs parcours sont exceptionnels, leurs travaux sont totalement inédits et appartiennent au meilleur de la recherche. »

Cette année, afin de sensibiliser et de donner de la visibilité aux femmes de science qui changent le monde, une campagne internationale sera lancée le 16 mars.

Entre autres actions, des millions de personnes dans les rues de Paris ainsi que les voyageurs transitant par les aéroports Charles de Gaulle et Orly, découvriront une galerie de portraits des 5 Lauréates, grâce à des partenariats exclusifs avec JCDecaux et Aéroports de Paris.

Par ailleurs, tous ceux qui le souhaiteront à travers le monde pourront également suivre la semaine L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et La Science, grâce à des reportages vidéos diffusés sur le compte YouTube de la Fondation L’Oréal du 21 au 25 mars.

close
close