L’Agence des Nations Unies décaisse 33,8 millions pour l’agriculture en RDC

L’Agriculture en RDC recevra 33 millions de dollars de l’Agence des Nations Unies

La République démocratique du Congo et le Fonds international de développement agricole des Nations Unies (FIDA) ont signé ce jour un accord pour financer le Projet d’appui au secteur agricole dans la Province du Nord-Kivu (PASA-NK).  Ciblant les agriculteurs pauvres et les ménages dirigés par des femmes, le projet vise à accroître les revenus tout en boostant la sécurité alimentaire du pays.

Le coût total du projet  est estimé à 53 millions d’USD. Le financement comprend un prêt du FIDA d’un montant de 16,9 millions d’USD et un don additionnel d’un montant de 16,9 millions d’USD.  La contribution du Gouvernement de la RDC est de presque 6 millions d’USD, à laquelle s’ajoute la contribution des bénéficiaires à hauteur de 3,5 millions d’USD. En outre, le Gouvernement de la RDC est à la recherche de cofinancements de 9,7 millions d’USD auprès d’autres bailleurs.

L’accord de financement a été signé au siège du FIDA à Rome par Henri Yav Mulang, Ministre des finances de la République démocratique du Congo, et Kanayo F. Nwanze, Président du FIDA.

Lors de la visite officielle du Président du Fonds dans le pays l’an dernier, l’approbation et la mise en œuvre du projet ont été discutées avec des membres du gouvernement.  “Considérant la quantité de précipitations et les terres arables disponibles, le secteur agricole du pays a un potentiel considérable pour se développer et prospérer si de vrais investissements et engagements vrais sont faits, ” a déclaré Nwanze.

Bien que l’objectif principal du nouveau projet soit d’améliorer la sécurité alimentaire en RDC, il vise également à accroître les revenus des petits producteurs participant au projet et vivant à Beni, Lubero, Rutshuru, Nyiragongo et Masisi dans la province du Nord-Kivu.

Les petits producteurs ciblés par le projet sont ceux qui, généralement cultivent moins d’un hectare de terre, possèdent moins de cinq têtes de bétail et des moyens de transport rudimentaires et sont des veuves ou des femmes chefs de ménages.

Les activités du projet porteront sur le renforcement des capacités des agriculteurs, des organisations paysannes et des services agricoles provinciaux impliqués dans la production, la transformation et la commercialisation de quatre cultures: maïs, riz, pommes de terre et  café arabica. Le projet veillera à ce que les services agricoles que les agriculteurs reçoivent des organisations de producteurs soient adéquats et répondent à leurs besoins. En outre, le projet permettra d’améliorer l’accès des petits producteurs aux intrants agricoles, comme les engrais et les semences améliorées, et l’accès aux marchés. Il assistera les organisations paysannes à construire des centres de stockage et des entrepôts pour aider les producteurs à conserver leurs produits pour  vendre pendant la période de pénurie.

Le PASA-NK sera exécuté sous la tutelle du Ministère de l’agriculture et de l’élevage de la RDC. On estime que 28 400 ménages ruraux vont bénéficier du projet .

Depuis 1980, le FIDA a financé 8 projets et programmes en RDC d’un montant total de 326,2 millions d’USD, dont 183,4 millions d’USD proviennent de ses propres ressources, ayant bénéficié directement à 504 400 familles rurales.