La Banque africaine de développement mobilise 20 millions de dollars

La Banque africaine de développement mobilise 20 millions de dollars pour freiner la propagation du Covid-19 dans les pays du G5 Sahel

Cette décision appuiera également le financement du projet qui permettra aux communautés les plus vulnérables d’accroître leur résilience

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (AfDB.org) a accordé, le 9 juin à Abidjan, une aide de 20 millions de dollars prélevée sur le Fonds africain de développement, aux pays du G5 Sahel, Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad, pour renforcer leurs capacités à juguler la pandémie de Covid-19 dans la région.

Cette décision appuiera également le financement du projet qui permettra aux communautés les plus vulnérables d’accroître leur résilience, en particulier les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays, ainsi que les réfugiés et leurs communautés d’accueil, dans les cinq pays formant le G5 Sahel.

Cette opération complétera les actions de développement et les actions humanitaires du vaste partenariat de l’initiative de l’Alliance du Sahel au profit des plus vulnérables

Le projet vise à soutenir la surveillance épidémiologique et les compétences en matière de gestion des cas. Il assurera la mise à disposition d’articles médicaux pour la prévention, le contrôle et le traitement des effets du Covid-19 ainsi que le déploiement de mesures de protection sociale dans les communautés ciblées, en particulier les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays, les réfugiés et leurs communautés d’accueil. Il contribuera également au renforcement des systèmes d’alimentation et de nutrition. Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) fournira un appui opérationnel au projet.

« Cette opération complétera les actions de développement et les actions humanitaires du vaste partenariat de l’initiative de l’Alliance du Sahel au profit des plus vulnérables », a déclaré Yero Baldeh, directeur du Bureau de coordination des États en transition à la Banque.

Un montant supplémentaire de 1,37 million de dollars en fonds de subvention, provenant de la facilité de soutien à la transition de la Banque, sera également déployé dans les pays du G5 Sahel pour renforcer la capacité d’exécution et de coordination de son secrétariat permanent et soutenir la formation à la biosécurité et à la gestion des déchets biomédicaux dans les pays concernés.

Cet élargissement des fonds de subvention aux pays du G5 Sahel s’inscrit dans le cadre de l’enveloppe d’intervention Covid-19 de la Banque, pouvant aller jusqu’à 10 milliards de dollars, principal canal institutionnel d’aide aux pays africains afin d’amortir l’impact économique et sanitaire de la crise.

Le 6 juin 2020, le Niger enregistrait 966 cas de contamination au Covid-19, le Burkina Faso 885, le Mali 1 485, la Mauritanie 883 et le Tchad 836, pour un total de 5 055 cas dans les pays du G5 Sahel, qui commencent peu à peu à lever les mesures d’urgence été mises en place pour juguler la propagation de virus.