Les investisseurs du Nigeria dans les secteurs de l’électricité, de la finance et de l’énergie rencontrent le gouvernement

Les principales institutions financières de développement et les dirigeants des plus talentueuses entreprises dans le domaine de l’énergie rencontreront le gouvernement national lors du sommet d’EnergyNet en faveur de l’investissement au Nigeria : Powering Africa, qui se déroulera à Abuja du 12 au 14 octobre 2016.

Plus de 50 décideurs issus des secteurs public et privé s’adresseront à près de 300 développeurs et investisseurs dans le domaine de l’énergie afin de discuter des facteurs favorisant le développement de l’énergie au Nigeria. Le sommet présentera le Nigeria comme un centre de développement pour le gaz régional ainsi que comme un marché important pour l’énergie propre et renouvelable. Les principaux thèmes de la conférence comprendront les moyens de diversifier le bouquet énergétique du Nigeria, la politique de réglementation visant à promouvoir les investissements internationaux en faveur des énergies renouvelables et l’examen du marché nigérian de l’énergie hors réseau en vue de promouvoir l’accès universel à l’énergie.

energie-solaire-nigeria
Cette réunion fait suite au 18e forum africain sur l’énergie (Africa Energy Forum, ou AEF) qui s’est déroulé à Londres en juin et qui a accueilli 2 200 investisseurs sélectionnés d’Amérique, d’Europe et d’Asie et les représentants des gouvernements de 30 pays africains. Des contrats importants y ont été signés, notamment la fusion entre Harith General Partners et Africa Finance Corporation (AFC), un prêt de 15 ans d’une valeur de 150 millions de dollars de la part de KFW au profit d’AFC, un prix de 7 millions de dollars accordé à trois développeurs d’énergies renouvelables pour récompenser l’accès à l’énergie, le financement Africa Clean Energy Equity de Mainstream pour un montant de 117,5 millions de dollars et deux contrats du DFID au Kenya et en Sierra Leone, pour n’en citer que quelques-uns.

« Depuis 24 ans, EnergyNet soutient les gouvernements du continent en jouant un rôle consultatif afin d’aider les décideurs à rencontrer les principaux investisseurs du secteur privé. Notre rôle n’est pas unique, mais notre approche est aussi individuelle qu’une empreinte digitale. Cette dernière est mise en lumière par la confiance que la Banque mondiale, Power Africa, l’IFC, la FMO, Proparco, le DFID, la BAfD et beaucoup d’autres organismes accordent à EnergyNet, qui soutient notre position en tant que façonneur du marché lorsqu’il s’agit du développement de l’énergie mondiale », a indiqué Simon Gosling, directeur général d’EnergyNet.

Le sommet est officiellement approuvé par la Commission du Nigeria sur l’énergie, la société de transmission du Nigeria et l’Institut de formation national du Nigeria en matière d’énergie. Il bénéficie du soutien officiel de l’organisme consultatif du Royaume-Uni pour l’infrastructure au Nigeria financé par le DFID, de la GIZ allemande et de l’Union européenne.