Investissements en Afrique: Selon Deloitte c’est 225 milliards de dollars de projets qui sont en développement en Afrique

Les chiffres confirment l’incroyable essor de l’Afrique !

Le boom des infrastructures en Afrique a vu engagé en 2012 un volume global d’investissement de 222,7 milliards $ pour un total de 322 méga-projets, a-t-on appris mercredi 27 novembre 2013 à la suite de la publication, à Johannesburg, d’un rapport sur le sujet par la firme Deloitte

Selon André Pottas, le responsable pour l’Afrique australe des projets d’infrastructures, l’étude n’a pris en compte que les projets d’un volume d’investissement de plus de 50 millions $, déjà connus au 30 juin 2013, mais non encore en exécution.

Le rapport met en évidence des informations qui pourraient surprendre les opinions publiques au sein de nombreux pays du continent, compte tenu de nombreuses attentes sociales.

Il apprend par exemple que le secteur de l’énergie occupe la première place de ces investissements (36% du financement global pour 96 projets) devant celui des transports (25% du financement global pour 82 projets).

afrique-milliards-info-afriqueUne autre information donnée par le rapport est que la Chine, contrairement aux idées généralement admises, n’est pas engagée dans le plus grand nombre de projets sur le continent. 59% des projets africains sont le fait des gouvernements, avec un surplus de 2% gérés par des partenariats public-privé. Les investisseurs privés du continent sont impliqués dans 29% de ces projets, les investisseurs européens et américains dans 17% des projets et enfin le groupe constitué des BRICs.

Cependant, il est clairement établi que la Chine est en tête du financement des investissements majeurs en Afrique avec 43,6 milliards $ de fonds engagés. Elle est suivie par des institutions de financement du développement (43,4 milliards $), l’Europe et les Etats-Unis (36,1 milliards $) et les gouvernements locaux (17,4 milliards $).

Par région, l’Afrique australe, tirée par les investissements en Afrique du Sud est en tête avec un total de 124 projets d’un volume d’investissements de 81,3 milliards $, elle est suivie de l’Afrique de l’Est qui abrite 93 projets d’un volume d’investissement de 67,7 milliards $.

L’Afrique de l’Ouest où on retrouve le Nigéria, la deuxième économie du continent, regroupe un total d’investissement de 49,8 milliards $ pour 21% des projets. Le Maghreb qui malgré les difficultés politiques que traversent ses pays, est à la quatrième place avec 7% des projets d’envergures qui y sont développés pour une enveloppe de 6,7 milliards $.

L’Afrique centrale ne regroupe que 5% des projets d’envergure, mais avec une enveloppe non moins importante de 15,3 milliards $.

Selon Deloitte, les grands projets en Afrique sont soutenus par une classe moyenne grandissante, qui nécessite de gros investissement dans les domaines des facilitations au transport, d’accès à l’énergie et aux télécommunications.