Innovons contre les violences sexistes

Le Groupe de la Banque mondiale et la Sexual Violence Research Initiative (SVRI) ont annoncé le lancement d’un nouvel appel à propositions pour le financement d’innovations prometteuses visant à prévenir les violences faites aux femmes.

Les propositions pour le concours Development Marketplace pour l’innovation en matière de prévention des violences sexistes doivent être déposées en ligne avant le 6 octobre 2017.

Le Groupe de la Banque mondiale et la SVRI financeront à hauteur de plus d’un million de dollars la promotion d’actions concrètes visant à prévenir les violences envers les femmes (a) dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Un comité d’experts sera chargé de choisir les projets de recherche, d’intervention ou autre qui recevront un financement. Les projets retenus seront sélectionnés selon leur intérêt, leur méthodologie ou le type de projet/recherche, leur portée, l’équipe/le responsable du projet, et des critères éthiques.

Tous les dossiers doivent être envoyés par le biais du système en ligne d’attribution des financements du Groupe de la Banque mondiale et de la SVRI au plus tard le 6 octobre 2017 à minuit, South African Standard Time (soit 17 heures, heure de l’Est). Seuls les dossiers déposés en ligne avant l’heure et la date limites seront examinés. Les lauréats seront annoncés en avril 2018. Ce concours (a) est parrainé par le Groupe de la Banque mondiale et la SVRI, en l’honneur des femmes victimes de violences dans le monde entier, ainsi qu’en mémoire de Hannah Graham.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle que, d’après ses estimations, 35 % des femmes dans le monde ont subi des violences physiques et/ou sexuelles de leur partenaire intime ou des violences sexuelles exercées par une personne autre que leur partenaire, soit près de 938 millions de femmes.

Les violences faites aux femmes ont un coût non négligeable : elles limitent la participation des femmes dans la société et dans l’économie, de même que leur accès à l’éducation, et, plus généralement, elles entravent les efforts pour parvenir à l’égalité entre les sexes. Dans certains pays, on estime que les dépenses directes ainsi que les pertes de revenu et de productivité dues aux violences que subissent les femmes de la part de leur partenaire peuvent représenter jusqu’à 4 % du produit intérieur brut (PIB), soit davantage que le budget que de nombreux États allouent à l’enseignement primaire.

En avril 2017, le Groupe de la Banque mondiale et la SVRI ont attribué un montant total de 1,14 million de dollars à dix équipes issues du monde entier (a). Les lauréats, sélectionnés parmi plus de 200 demandes déposées par des instituts de recherche, des ONG et d’autres organisations, étaient originaires de Jordanie, d’Égypte, du Pérou, des Îles Salomon, du Kirghizstan, du Nigéria, du Pakistan, de l’Ouganda, du Swaziland, et du camp de réfugiés de Dollo Ado en Éthiopie.