Infrastructure routière: 79,6 milliards de FCFA pour rejoindre le Congo par le Cameroun

La route Mintom-frontière du Congo révèle d’une double importance pour le Cameroun et la sous-région Afrique centrale.

Sur le plan national, le bitumage de cette route vise à améliorer le trafic sur cette partie du réseau prioritaire et faciliter les mouvements des produits vivriers de cette région à fortes potentialités agricoles. Sur le plan international, la route Mintom-frontière du Congo permettra de renforcer l’intégration sous-régionale, notamment entre Yaoundé et Brazzaville en passant par Mbalmayo. Ceci à travers le développement échanges commerciaux entre les deux pays.

Cette route Mintom-frontière Congo est longue de 132 km. Il comporte deux lots pouvant être ramenés à un seul, d’après le ministère des Travaux publics et celui de l’Economie, de la Planification et du Développement du territoire. Dans ce cas, il s’agira alors des routes Mintom – Lele (62 km) et Lele – frontière Congo (71 km). Les études de faisabilité de ce projet sont disponibles au ministère des Travaux publics.

Le coût de réalisation de la route est estimé à 79,6 milliards de FCFA (121 millions €). Les financements sont encore recherchés, indique-t-on du côté du ministère en charge de l’Economie. Si les financements sont disponibles, le projet pourrait se réaliser en 48 mois.

Ce chantier s’inscrit en droite ligne de la construction de la route Sangmelima – Djoum – Mintom – Frontière du Congo (RN 9), lot 2 – Djoum – Mintom, plus bretelles de Mintom.

Il faut noter que, dans le cadre de la construction de la route Sangmelima-Djoum-Mintom-Frontière du Congo (RN 9), le lot 2 Djoum-Mintom, plus bretelles de Mintom, a été confié en mars 2012 à l’entreprise Mno Vervat B.V. Pondweg, Nieuw Vennep, une société de droit hollandais. Elle a installé sa base dans la ville de Djoum et dispose de deux ans et six mois pour bitumer ce lot long de 83 km. Le groupement Louis Berger assure le contrôle du chantier, alors que le maître d’ouvrage est le ministère des Travaux publics.

Thierry Barbaut
Source: www.agenceecofin.com

 

Thierry BARBAUT - Numérique, économie, Afrique et développement
Thierry Barbaut est expert en stratégie numérique sur les projets en Afrique - #innovation #Afrique #Digital - Directeur Numérique et communication digitale de l'ONG La Guilde et l'Agence des Micro Projets depuis 2013. 20 années de pilotage de projets dans plus de 40 pays: eau, santé, éducation, agriculture, énergies renouvelables, entrepreneuriat et numérique. Auteur et conférencier sur l'Afrique et le numérique.