Développement et Big Data: IBM investit 100 millions de dollars

La société IBM annonce le lancement du projet « Lucy en Afrique», en hommage au premier ancêtre humain connu.

D’une valeur de 100 millions de dollars, l’initiative qui s’étalera sur 10 ans vise l’introduction de Watson et d’autres systèmes cognitifs en Afrique. Le but est de multiplier « les nouvelles opportunités d’affaires à travers le continent dont la croissance est considérée comme la plus rapide au monde ».

IBM AFRIQUENommé en hommage au fondateur d’IBM Thomas J. Watson, le système Watson d’IBM a été développé dans les laboratoires d’IBM Research. Il traite et analyse le langage naturel. Fonctionnant comme le cerveau humain, le Watson représente un changement majeur pour les organisations et leurs capacités à analyser, comprendre et répondre rapidement aux flux du Big Data.

Accessible grâce à la technologie du Cloud, le Watson est 24 fois plus rapide et plus intelligent. Il a la capacité de répondre à des questions complexes posées en langage naturel avec vitesse, précision et confiance. Il est en train de transformer l’acte de prise de décision dans de nombreuses industries.

À travers le projet Lucy, IBM donnera donc aux scientifiques et aux partenaires africains l’accès aux technologies informatiques cognitives les plus avancées au monde. Kamal Bhattacharya, le directeur d’IBM Research-Afrique a expliqué que « durant la dernière décennie, l’Afrique a connu des taux de croissance considérables, mais le continent est en proie à des difficultés importantes. La croissance démographique, la rareté de l’eau, les maladies, le faible rendement agricole et d’autres encore sont autant d’obstacles à la croissance économique rapide du continent, (…) Grâce à ses capacités cognitives et à son aptitude à apprendre de nouveaux schémas et découvrir de nouvelles corrélations, Watson a un potentiel énorme. En Afrique, Il pourra aider le continent à réaliser en deux décennies ce que les pays plus avancés ont atteint en deux siècles ».