Vieux coco

Espoir caressé de voir les mânes d’Alberto Moravia veiller sur l’ouverture, chez lui à Rome ce matin, de l’Italia Africa Business Week/IABW.

Fatigué comme son communisme latin, rayonnant de sagesse à l’Italienne –un des rares peuples du monde qui sait bien manger, bien chanter et bien s’habiller en même temps-, l’octogénaire nous laisse ses Promenades africaines (Arléa), manière de déclaration d’éblouissement déguisée en testament vaguement panthéiste.

A 80 piges, il traverse le continent façon routard, et laisse au pied du Colisée le journal d’un voyage dans un monde aujourd’hui disparu, pareil à celui des Racines du ciel de Gary.

De ce fracas, l’Italie et ses masques actuels aux grimaces pas très vénitiennes émerge et se projette, avec un commerce extérieur vivace qui ne doit plus grand-chose aux nostalgies d’empire, avec un épais tissu de PME exportatrices et une culture commerciale élevée au rang d’art combinatoire.

Vincent Garrigues, Reputation Squad
Diplômé de l'ESJ-Paris, il a travaillé plus de 15 ans dans l'audiovisuel public -notamment au service Afrique de Radio France Internationale- après avoir été notamment correspondant étranger et reporteur à Londres, Nouméa, Johannesburg et Tanger. Il a ensuite rejoint les services du ministère des Affaires étrangères au sein des ambassades de Pretoria et d'Alger en tant qu'attaché audiovisuel et culturel en charge de la coopération dans le domaine des médias, du cinéma, de la mode, de la photo, du livre et du débat d'idées. Il dirige le pôle Afrique et Moyen-Orient chez Reputation Squad après avoir été conseiller en stratégie de communication auprès de la République gabonaise. Il a précédemment été engagé dans la communication de grands événements sportifs, de festivals et de chambres consulaires. Vincent Garrigues est l'auteur d'une dizaine de guides et récits de voyage, dont des titres consacrés aux Émirats arabes unis, à Oman et à l'Afrique du Sud.