Le groupe Forrest célèbre 100 ans d’activité

Forrest Group
Forrest Group

Le 2 février 2022, l’Entreprise Générale Malta Forrest (EGMF) célèbre ses 100 ans d’activité et de présence ininterrompue en République Démocratique du Congo. Il s’agit de la plus ancienne entreprise privée congolaise qui ait conservé son nom et sa structure familiale.  Depuis sa création, l’entreprise est détenue et dirigée par la famille Forrest.

Aujourd’hui, l’activité d’EGMF s’articule autour des métiers du génie civil : construction, routes, bâtiments et travaux publics (BTP).  L’entreprise y a acquis un savoir-faire unique, fruit d’une expérience centenaire et d’une connaissance maitrisée des réalités du terrain et des exigences locales. 

L’Entreprise Générale Malta Forrest est présente sur tout le territoire de la République Démocratique du Congo et possède des sièges dans les 4 villes principales du pays : Kinshasa, Lubumbashi, Kolwezi et Kalemie. Elle emploie près de 2.000 personnes et privilégie l’emploi local, plus de 98% de son personnel est de nationalité congolaise.  

Partenaire privilégié des entreprises privées et publiques, avec lesquelles elle collabore pour la construction et la rénovation des infrastructures du pays, EGMF s’impose des standards de qualité très stricts, en phase avec les normes internationales.

Au Congo, EGMF est l’une des premières entreprises à avoir associé un volet social à ses activités. La dynamique sociale fait partie intégrante de la culture d’entreprise. Depuis sa création, l’entreprise développe des initiatives au bénéfice de ses employés, de leurs familles et de la population locale dans son ensemble. Tout comme le Groupe Forrest International, dont elle est la première entreprise, EGMF applique des politiques strictes garantissant le respect de ses obligations légales, aussi bien nationales qu’internationales.

GEORGE ARTHUR FORREST, PRESIDENT DU GROUPE FORREST 

« Le fait que nous célébrions notre 100ème anniversaire n’est pas seulement le témoignage d’un siècle de savoir-faire, d’innovations et d’investissements couronnés de succès, mais cela témoigne aussi de la confiance que nos clients et les Autorités du pays témoignent à l’Entreprise Générale Malta Forrest (EGMF) et aux entreprises du Groupe Forrest. » 

MALTA DAVID FORREST, CEO DU GROUPE FORREST 

« Nous pouvons être fiers de la longue liste de réalisations et d’efforts au cours des 100 dernières années. A l’aube d’un siècle nouveau, nous sommes enthousiastes et confiants dans l’avenir, prêts à relever avec optimisme les nouveaux défis qui attendent la République Démocratique du Congo.»

  1. HISTORIQUE

L’Entreprise Générale Malta Forrest a été créée à Kolwezi (RDC) en 1922 par Malta Victor Forrest, un jeune homme originaire de Nouvelle-Zélande, âgé à peine de 15 ans. Entreprise de transport à l’origine, EGMF s’oriente dès 1933 vers l’exploitation minière (cuivre, manganèse, or) et développe, au début des années 50, une activité propre de génie civil et de travaux publics.

Depuis, l’entreprise a réalisé des centaines de kilomètres de voiries, des infrastructures routières, des ouvrages d’art, des bâtiments ou encore des aérodromes en Afrique centrale.  

En 1974, au décès de Malta Victor Forrest, ses fils, George Arthur et Victor prennent la direction d’EGMF. Ensemble, dans les domaines de la construction et des travaux publics, ils confirment la confiance qu’accordent à l’entreprise les différents bailleurs, tant privés que publics. Suite au décès de Victor en 1986, George Arthur Forrest prend seul les rênes de l’entreprise et lui donne un nouvel essor. Il fait le pari de la diversification, à la fois sectorielle et géographique. Cela se traduit par la création du Groupe George Forrest International, une holding présente dans sept pays et qui rassemble une vingtaine de sociétés. Le Groupe George Forrest International deviendra le Groupe Forrest International en 2010.  

Dans les années 90, alors que le pays est ravagé par la guerre, rares sont les investisseurs étrangers enclins à se développer au Congo. George Arthur Forrest prend la décision de rester et de continuer à investir comme il l’a toujours fait. 

Forrest Group
Forrest Group

Activités minières 

Entre 1937 et 1944, EGMF participe à la mise en valeur des mines de cuivre de Musonoï, tout en exploitant la mine de Manganèse de Kasekelesa au Sud Katanga. EGMF participe aussi au lancement de la mine de manganèse de Kisenge, tant pour l’exploitation minière que pour les travaux de génie civil.  

Dans les années 90, George Arthur Forrest est le premier investisseur privé à proposer aux autorités zaïroises et à la Gécamines de relancer l’activité minière, alors en état de faillite virtuelle, sous une nouvelle forme. Il présente au monopole public l’alternative de partenariats mixtes, associant la Gécamines à des capitaux privés.  

En 1995, EGMF, en partenariat avec la Gécamines et l’Union Minière, démarre l’exploitation du gisement cobaltifère de Kasombo. Forte de son expérience dans le domaine, EGMF se voit confier l’exploitation de la mine de Luiwishi en 1997 et celle de la mine souterraine de Kamoto en 2006. EGMF participe également à la relance et au développement de nombreuses mines en RDC parmi lesquelles celles de KOV, T17, Mashamba, Kinsenda, … 

Depuis 2018, EGMF et le Groupe Forrest ont arrêté toute activité dans le secteur minier.

BTP et génie civil 

Au début des années 50, le Comité Spécial du Katanga confie à EGMF la construction du réseau d’égouts et de voirie de la ville de Kolwezi, ainsi que son aérodrome. C’est à ce moment que l’entreprise se convertit dans les activités de génie civil. Elle va alors jouer un rôle important dans l’édification des infrastructures de la région du Katanga et continuera inlassablement ses activités au travers de toutes les crises politiques et économiques que connaîtra le pays après son indépendance.

De 1950 à aujourd’hui, EGMF a réalisé des centaines de kilomètres de voiries, des infrastructures routières, elle a construit des ouvrages d’art, des bâtiments ou encore des aérodromes.   

Parmi les réalisations les plus récentes d’EGMF en République Démocratique du Congo:

  • Rénovation et extension de la piste de l’aéroport de Kalemie pour qu’il réponde aux normes internationales;
  • Construction du pont Nyemba, axe économique majeur car il permet de connecter l’est à l’ouest de la Province du Tanganyika;
  • Construction d’une route de contournement de la ville de Kolwezi longue de 26 km, destinée au trafic minier et industriel;
  • Réhabilitation complète du site présidentiel du Mont Ngaliema;
  • Transformation et modernisation des axes principaux de la ville de Lubumbashi : routes aux normes internationales en matière de sécurité et de qualité, équipées d’éclairages solaires;
  • Construction du pont de l’Alternance pacifique à Kolwezi;
  • Réhabilitation de l’hôpital Général Jason Sendwe à Lubumbashi
Forrest Group
Forrest Group
  • A PROPOS DU GROUPE FORREST INTERNATIONAL

En République Démocratique du Congo, où la majorité de ses sociétés est basée, le Groupe Forrest est un investisseur et un employeur privé important, un contribuable majeur de l’État congolais.

Depuis 2011, Malta David Forrest, fils de George Arthur Forrest, a pris la direction du Groupe. L’identité familiale du Groupe Forrest International est un gage de sa stabilité. Aujourd’hui, tous les enfants de George Arthur Forrest travaillent au sein du Groupe ou dans les sociétés détenues à titre privé par la famille.

Outre les métiers d’EGMF, le Groupe Forrest International couvre aujourd’hui un large éventail d’activités.

Depuis 2013, pour faire face au déficit énergétique et exploiter le formidable potentiel de la RDC, le Groupe a fait de l’électricité un axe de développement prioritaire. Cela se traduit par la réhabilitation de centrales hydroélectriques, la construction d’infrastructures de production et le développement de projets dans les énergies renouvelables. Dans ce secteur, le Groupe a acquis une expérience unique et reconnue, grâce notamment à une parfaite connaissance du terrain et des exigences techniques. Cette expertise est renforcée par des partenariats avec des marques internationales (Siemens, Schneider Electric, Beka Schréder, Sunna Design, …) et deux ateliers électriques, à Kinshasa et Likasi.

Le Groupe Forrest reste actif dans le domaine industriel avec un atelier mécanique et une fonderie à Lubumbashi.

Dans le domaine de la santé, le Groupe Forrest International est l’unique actionnaire du Centre Médical de la Communauté (CMC), une structure hospitalière de qualité basée à Lubumbashi. Le CMC possède une maternité, un service de néonatalogie, une unité d’hospitalisation de cinquante-quatre lits, un centre d’urgences, un service de gastroentérologie et d’endoscopie digestive et un équipement complet d’imagerie médicale (scanner, radio, échographes). Les médecins et spécialistes bénéficient de formations continues données par des spécialistes de renommée mondiale. Aujourd’hui, le CMC est un centre de référence, où la médecine est pratiquée selon les standards internationaux. Depuis 2020, le CMC occupe une place de premier plan dans la vaccination et la lutte contre la COVID-19.

De 1992 à 2015, le Groupe Forrest a diversifié ses activités dans le domaine du ciment. A la tête de la CIZA (Cimenterie du Zaïre), George Arthur Forrest a réussi, en quelques années de gestion saine, à multiplier la production par cinq et à baisser le prix de vente du sac de ciment. Devenue Cimenterie de Lukala (CILU) en 1997, l’entreprise s’est imposée sur le marché du ciment congolais en assumant plus de 70% de la production annuelle nationale. En 2010, le Groupe Heidelbergcement (3ème Groupe cimentier mondial) a racheté 55% des parts de la CILU et est devenu ainsi l’actionnaire majoritaire. En juin 2015, le Groupe Forrest International a cédé ses actions restantes au Groupe allemand et quitté ainsi le management de la CILU.

En 1997, le Groupe Forrest International a initié, en partenariat avec la Gécamines et la société américaine OMG, un projet de 165 millions de dollars : la Société pour le Traitement du Terril de Lubumbashi (STL). Grâce à une technologie de pointe, STL traitait les scories du terril et produisait un alliage contenant du cobalt et du cuivre. La capacité de production était de plus de 5.000 tonnes de cobalt par an et 3.000 tonnes de cuivre. En 2018, le Groupe Forrest International et la Gécamines ont conclu un accord prévoyant notamment le transfert de la propriété de l’usine à la Gécamines.

En 2009, dans le domaine de l’aviation, le Groupe Forrest International a lancé une compagnie d’aviation régionale, Korongo, basée à Lubumbashi, en partenariat avec Brussels Airlines. Celle-ci opérait en Afrique, respectant néanmoins les critères de sécurité d’application au sein de l’Union européenne et émises par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI). En 2015, Korongo a arrêté ses activités.

  • A PROPOS DE GEORGE ARTHUR FORREST

George Arthur Forrest est aujourd’hui Président du Conseil du Groupe Forrest International.

A titre personnel, il continue à investir dans de nombreuses activités et des projets divers et variés, notamment dans les domaines de la santé et de l’agroalimentaire. Ainsi, George Arthur Forrest est actionnaire majoritaire, depuis 2006, des Grands Élevages de Katongola (Grelka). Grelka compte à ce jour plus de 35.000 têtes de bétail réparties sur deux ranchs d’une superficie totale de 450.000 hectares. En décembre 2021, Grelka a fusionné avec la société GoCongo pour créer GoCongo Holding, un acteur majeur dans le développement agricole en République Démocratique du Congo.

Toujours à titre privé, George Arthur Forrest est l’actionnaire principal de la cristallerie Val Saint Lambert en Belgique depuis 2018. 

De 1992 à 2019, George Arthur Forrest a été actionnaire majoritaire, à titre privé, de l’entreprise wallonne New Lachaussée S.A. Il a repris l’entreprise lorsque celle-ci étaient en proie à de grandes difficultés et relancé son activité. Une gestion efficace, un savoir-faire historique et l’acquisition en 2018 de l’entreprise allemande Fritz Werner, ont permis à New Lachaussée de devenir le leader mondial dans son domaine d’activité, tant sur le plan commercial que technologique.

Jusqu’en 2020, George Arthur Forrest a été actionnaire majoritaire de la Banque Commerciale du Congo (BCDC), la plus ancienne banque du Congo.