Google : soutenir le journalisme en Afrique

Google Africa
Google Africa

Le journalisme citoyen joue un rôle essentiel dans l’unification des communautés sud-africaines. Food for Manzi [LIEN] est une association qui racontent les histoires dont on ne parle jamais des communautés rurales et de l’agriculture d’Afrique du Sud afin de lutter contre les stéréotypes et d’encourager une forme de positivité. Avec le soutien de Google News Initiative, l’équipe a mis en place le projet de journalisme citoyen Sinelizwi, qui a permis de former 62 citoyens originaires des neuf provinces afin qu’ils relatent les récits des histoires locales pour renforcer et unir les communautés.

Des projets comme celui-ci sont la raison pour laquelle Google investit dans Google News Initiative (GNI), et cette semaine nous organisons le premier événement GNI pour l’Afrique qui se déroulera virtuellement du lundi 25 au vendredi 29 octobre.

Cet événement est l’occasion pour les journalistes, les éditeurs et les créateurs de contenu en Afrique d’en savoir plus sur les programmes de formation de Google destinés aux journalistes et aux professionnels de l’information. Qu’il s’agisse de comprendre comment les petites et moyennes entreprises de presse peuvent développer leurs activités numériques ou d’utiliser les informations et les données sur les consommateurs pour mieux comprendre les préférences des lecteurs et accroître la rentabilité et l’engagement, l’événement rassemble des experts de Google et de ce secteur d’activité pour partager des outils, des formations et les meilleures pratiques.

En Afrique, le paysage de l’information évolue rapidement. En cinq ans, le nombre de personnes qui consultent les plateformes numériques pour obtenir des contenus d’information a presque doublé. Cette progression exceptionnelle ouvre l’accès à l’information et permet d’accompagner une nouvelle génération de médias indépendants et numériques. Pourtant, tout le monde n’a pas la possibilité d’accéder à ces médias, et nombreuses sont les personnes et les communautés qui ne sont pas représentées dans l’actualité. Des associations qui s’efforcent de changer cette situation, comme Pulse au Nigeria [LIEN], participeront également à cet événement. Elles expliqueront comment celle-ci a utilisé les nouveaux formats numériques pour attirer un large public de jeunes et développé des formats tels que les « Explainers » (notes ou vidéos explicatives) pour fournir un contexte supplémentaire – et indispensable – pour permettre la circulation de l’information.

Lors de cet événement, nous avons également annoncé un partenariat avec l’UNESCO pour investir davantage dans la formation des journalistes en Afrique. En s’appuyant sur ses réseaux d’écoles de journalisme, l’UNESCO lancera un programme collaboratif visant à actualiser les programmes d’enseignement et de formation au journalisme gérés par une centaine d’institutions spécialisées en Afrique, pour leur permettre de mieux répondre aux changements majeurs intervenus récemment dans le domaine du journalisme et de l’édition. Cette nouvelle initiative de formation sera déployée au cours des 18 prochains mois.

Google accroît ses investissements et son soutien au journalisme en Afrique, notamment par le biais du News Lab Teaching Fellow qui dispense aux journalistes d’Afrique australe une formation adaptée aux réalités locales. Google met également en place des programmes tels que le programme de développement numérique et le programme d’aide à l’innovation ainsi que les Défis de l’innovation en vue d’accompagner les éditeurs dans la transformation numérique. Pour participer à cette formation, envoyez un courriel à newslabsupport@google.com.

Regardez les sessions de l’événement ici.

Poste par Nitin Gajria, Directeur général, Afrique subsaharienne

Thierry Barbaut #Afrique #Numérique #innovation #impact #ODD. Directeur des écosystèmes innovants chez TACTIS. Expert en plateformes digitales de financement orienté projet et impact, économie, innovation, startup, entrepreneuriat, ODD, smartCity, e-Government. Observateur engagé et passionné de l'écosystème numérique en Afrique depuis 20 ans il est conseiller pour des entreprises, états, fondations ou banques. Auteur et conférencier sur l'Afrique, les sujets d'innovation et les nouvelles technologies, jury et instructeur sur les challenges pour les entreprises françaises et africaines de l'innovation. Thierry Barbaut a fondé Info Afrique en 2008 avec objectif de valoriser de manière positive l'économie et le numérique sur le continent. Thierry Barbaut a effectué plusieurs centaines de déplacements dans plus de 38 pays en Afrique.