Google en Made in Africa

Google pour le Kenya : Contribuer à développer l’économie kényane

Il y a 11 ans aujourd’hui, nous ouvrions nos bureaux à Nairobi, nos premiers en Afrique. Depuis, nous nous sommes concentrés sur notre mission visant à rendre l’information accessible et utile à tous, et nous avons lancé des programmes pour connecter les gens entre eux, former les jeunes Kényans aux outils numériques, aider les entreprises locales à tirer le meilleur parti du Web et faire connaître le Kenya aux touristes du monde entier.

Aujourd’hui, nous présentons d’autres produits et programmes qui vont dynamiser l’économie kényane.

Former 100 000 petits exploitants agricoles aux outils numériques
Nous annonçons aujourd’hui une initiative Google.org de 1 million d’euros, dont l’objectif est de former plus de 100 000 petits exploitants agricoles aux outils numériques l’année prochaine. Pour ce faire, nous travaillerons avec One Acre Fund, une organisation à but non lucratif dont le siège est situé à Kakamega, au Kenya, et qui finance à crédit des formations, des produits et des services pour les paysans à faible revenu.

Le but est d’aider ces fermiers à exploiter au mieux le Web dans leurs activités agricoles pour augmenter les rendements et la productivité. Ces fonds leur permettront de numériser leurs opérations et leurs tâches (formation, paiements, santé des cultures, etc.).

Street View sur Google Maps
Durant la dernière décennie, nous avons amélioré Google Maps en permanence pour vous aider à trouver les plus beaux sites à visiter, le meilleur moment pour le faire et le moyen idéal pour vous y rendre.

Aujourd’hui, dans l’outil Street View de Google Maps, nous mettons en ligne 9 500 km de routes kényanes cartographiées et accessibles dans le monde entier. Avec Street View, les Kényans comme les touristes peuvent découvrir les villes et les destinations du pays comme s’ils y étaient. 

 

Mode Moto de Google Maps
Chaque jour, nous devons décider où aller, par quel chemin et quand partir. Google Maps nous aide dans ces choix. La moto, ou « bodaboda », est un moyen de transport très prisé au Kenya. Plus d’un million de Kényans en ont fait leur mode de transport favori. Aujourd’hui et c’est une première en Afrique, nous sommes heureux de présenter un mode de déplacement dédié aux motos, qui propose des itinéraires et une navigation vocale. Nous espérons qu’il aidera les Kényans dans leurs déplacements et nous allons continuer à en améliorer le fonctionnement dans les prochains mois.

Compétences numériques en Afrique
L’année dernière, nous avons présenté des initiatives visant à fournir aux Africains les compétences et les outils dont ils ont besoin pour qu’eux-mêmes, et à travers eux leurs activités et leurs communautés, puissent profiter des avantages du monde numérique.

À ce jour, notre programme de compétences numériques nous a permis de former plus de 2,5 millions d’Africains sur les 10 millions prévus. Au Kenya, ce sont plus de 200 000 demandeurs d’emploi et plus de 400 000 entreprises qui ont acquis des compétences numériques utiles pour leurs objectifs professionnels et leurs besoins commerciaux.

Nous avons également formé plus de 9000 développeurs africains qui sont en passe d’obtenir une certification Google. En outre, en partenariat avec Udacity et Andela, nous avons octroyé 15 000 bourses pour une formation spécifique de 2 mois et 500 bourses pour suivre un Nanodegree d’une durée de 6 mois, à des développeurs débutants ou professionnels de plusieurs pays africains. Nos programmes visent à former aujourd’hui les développeurs africains aux emplois de demain. De fait, un grand nombre de diplômés de notre programme ont déjà un emploi. Allan Juma, membre d’une communauté rurale au Kenya, a trouvé du travail après avoir bénéficié du programme de bourse Google Africa.
Avant la fin du mois, nous allons annoncer 10 000 bourses de développeur, avec Pluralsight et Andela, pour continuer de soutenir les développeurs en Afrique

 

Launchpad Accelerator Africa
En mars, nous avons lancé la première session du programme Launchpad Accelerator Africa destiné à apporter une aide financière de plus de 3 millions de dollars à des start-ups technologiques basées en Afrique. Ce programme prévoit de l’accompagnement, la mise à disposition d’espaces de travail et un accès à la technologie. Au Kenya, quatre start-ups ont déjà bénéficié de ce programme :

  • Pezesha – Classe 1 : plateforme de microcrédit évolutive en « peer-to-peer » qui permet aux Kényans de prêter de l’argent à leurs concitoyens via un service de paiement mobile basé sur le Big Data et l’analyse de crédit.
  • Flexpay – Classe 1 : système d’achat en ligne avec mise en dépôt (« layaway ») automatisé et sécurisé.
  • Cloud9xp – Classe 2 : plateforme de réservation en ligne permettant aux utilisateurs d’acheter et de vendre des expériences dans différents lieux d’Afrique et du Moyen-Orient.
  • PayGo Energy – Classe 2 : compteur intelligent et service logiciel connecté permettant aux acteurs de la chaîne de valeur du GPL (gaz de pétrole liquéfié) de mieux servir leurs clients et de généraliser l’utilisation de combustibles plus propres en cuisine.

Google Impact Challenge
Plus de 5 500 candidatures ont été déposées pour le Google Impact Challenge au Kenya, au Nigeria et en Afrique du Sud. C’est la première fois que nous lançons un Google Impact Challenge en Afrique. Cette initiative fait partie d’un plan d’investissement de 20 millions de dollars de Google sur ce continent pendant les cinq prochaines années.

De nombreux innovateurs africains font un travail remarquable dont l’impact est réel sur les communautés. C’est pourquoi nous souhaitons donner un coup de projecteur sur ces associations en leur apportant une aide pour financer leurs projets et leurs idées. Le processus de sélection des 12 finalistes a commencé et les lauréats seront désignés le 28 novembre à Lagos, à Nairobi et en Afrique du Sud.

Nous sommes convaincus que les outils technologiques peuvent aider les organisations locales et nationales à atteindre leurs objectifs et à résoudre une partie des problèmes parmi les plus urgents auxquels ce continent est confronté. Nous voulons également soutenir les personnes qui utilisent ces outils de manière innovante afin d’améliorer la vie de leurs communautés.

Prix YouTube Silver Button
L’année dernière, l’utilisation mobile de YouTube a bondi de 80 % : les vidéos YouTube sont de plus en plus consultées et les internautes consacrent de plus en plus de temps à cette activité. Cette hausse s’explique par la qualité incroyable des contenus que les créateurs chargent sur YouTube. À travers le monde, ce sont plus de 400 heures de vidéo qui sont chargées sur YouTube chaque minute.

Aujourd’hui, nous avons remis le prix Silver Play Button, qui récompense les chaînes YouTube ayant dépassé les 100 000 abonnés, à cinq YouTubeurs kényans :

Ce prix vient récompenser le travail et le dévouement dont ces créateurs ont fait preuve pour développer leur chaîne à ce niveau de professionnalisme. Le dynamisme de cette communauté de créateurs nous incite à créer des fonctionnalités qui facilitent le visionnage des vidéos et renforcent l’attrait des vidéos pour les spectateurs.

Autant d’initiatives qui s’inscrivent dans notre projet d’aider les Kényans à tirer le meilleur partir d’Internet et à développer l’économie.

Thierry BARBAUT - Numérique et développement
Expert en stratégie numérique et projets de développement - #innovation #Afrique #Digital - Responsable de la stratégie numérique et communication digitale de l'Agence des Micro Projets depuis 2013. 20 années de pilotage de projets dans plus de 40 pays: eau, santé, éducation, agriculture, énergies renouvelables, entrepreneuriat et numérique. Auteur et conférencier sur l'Afrique et le numérique.