Former aux bons usages sur mobile et allier Big Data et Blockchain

Former les populations aux bons usages du numérique et développer des centre de formations locaux adaptés aux besoins des utilisateurs

Un dispositif qui pourrait utiliser Big Data et Blockchain

L’objectif du projet RAN (Réseau d’Accès au Numérique) est de former les populations exclues du numérique aux bons usages des mobiles, smartphones et toutes les applications disponibles pour mieux gérer ses activités.

Ce projet se déploie avec un réseaux de 5 centres numériques en quartiers urbains et dans 5 zones rurales.
Chaque année il est dupliqué afin d’obtenir 15 centres en ville et 15 en zone rurale en 5 ans.

Pourquoi développer un RAN ?

Sur 90 % des utilisateurs mobile seulement 2% savent en exploiter le potentiel !

– Applications santé, éducation, agriculture, entrepreneuriat, énergie !
– Bancarisation : mobile money, assurance, crédit…
– Gestion des données : contacts, stockage, photos, documents.
– Numérisation des actes civils, fonciers, administratifs.
– Réseau sociaux : e-reputation, communication.

Objectif 2017 : trouver un bailleur pour notre projet

C’est après avoir mené une mission d’évaluation en Afrique, que je cherche un bailleur pour mette en place le projet qui dans sa phase initiale se déroulera sur trois ans :
– Un réseau de formation à l’accès au numérique dans 5 quartiers urbains et 5 zones rurales par pays.
– Un site présentant le dispositif : agenda, géolocalisation, fiches de bonnes pratiques, documentation numérique, réplicabilité du dispositif.
– Un moteur des applications mobiles et smartphones issu des témoignages des utilisateurs. Un dispositif qui pourrait utiliser Big Data et Blockchain

Mots clefs : Innovation, numérique, mobile et smartphone, formatons, portail collaboratif et participatif

En Côte d'Ivoire les agriculteurs utilisent l'application Nkalo pour connaitre les cours des matières premières
En Côte d’Ivoire les agriculteurs utilisent l’application Nkalo pour connaitre les cours des matières premières