Modifier les habitudes des chercheurs d’emplois : icubefarm

En Guinée Équatoriale, une plate de recherche d’emploi en ligne icubefarm.com, est entrain de modifier les habitudes des chercheurs d’emplois

C’est en 2015 que l’entreprise est créée par une équato-guinéenne, Yolanda Asumu. Sa plate forme met en relations, les entreprises et les chercheurs d’emplois et l’accès est gratuit. Après avoir fait ses preuves en Guinée Équatoriale, icubefarm.com est entrain de s’installer au Cameroun.

Malabo. Capitale de la Guinée Équatoriale. Ville fondée par le célèbre chef traditionnel de la tribu Bubi, Malabo Löpèlo Mëlaka. Mort en 1937. Un lundi matin, il est 10h. Nous sommes au quartier Paraíso sur la route de l’aéroport international, Kilomètre 3. L’ambassade du Gabon est non loin de là. Dans un bâtiment voisin à ladite Ambassade, nous apercevons une pancarte qui nous indique que nous sommes bel et bien au siège d’icubefarm.com. C’est un bâtiment flambant neuf d’un niveau.

C’est ici, que la plate forme a installé ses bureaux. Les employés s’activent autour de la dizaine de chercheurs d’emplois présente ici ce jour. « C’est comme çà entre lundi et vendredi. On reçoit plusieurs jeunes chercheurs d’emplois. Ils y viennent la plupart pour avoir un accès gratuit à internet et consulter les offres disponibles. D’autres viennent découvrir et nous leur apportons aussi notre expertise informatique lorsqu’ils éprouvent des difficultés à s’inscrire sur notre page web » explique Cristina Collins Waba  l’administratrice de la page web icubefarm.com.

Augmenter votre potentiel de recrutement de candidats qualifiés en publiant vos offres d’emploi sur le portail de l’emploi Panafricain: iCUBEFARM.com
Augmenter votre potentiel de recrutement de candidats qualifiés en publiant vos offres d’emploi sur le portail de l’emploi Panafricain: iCUBEFARM.com

C’est après 14 ans passés à recevoir les plaintes et cris de détresse des jeunes en quête d’emploi, que surgit l’idée de créer une structure qui mettrait en relation chercheurs d’emploi et entreprises, avec comme seul instrument de mesure, le mérite. La plate-forme fonctionne un peu comme le réseau social Linkedin et dans une certaine mesure, comme le Fonds national de l’emploi (Fne) au Cameroun. L’internaute a la possibilité de créer gratuitement un profil en fournissant toutes les informations qui peuvent peser dans son Cv. Il peut ensuite parcourir la liste des postes disponibles dans des entreprises précises et postuler.

De son côté, le directeur des Ressources humaines de l’entreprise qui sollicite un employé effectue un choix en se basant uniquement sur les informations qui apparaissent dans les profils. Toutefois, la vérification desdites données incombent à l’entreprise elle-même qui a néanmoins l’opportunité de recruter des personnes qualifiées et qui répondent à leurs besoins. Icubefarm.com de son côté, se contente simplement d’aider les internautes dans la présentation et la mise-en-valeur des informations sur leurs profils afin d’augmenter leurs chances d’être recrutées.

A travers un annuaire organisé en secteurs d’activités, le site offre également aux entreprises et ce, de façon implicite, l’opportunité de se faire connaitre à de potentiels clients, fournisseurs et vendeurs. Pour l’instant, l’accès au site icubefarm.com demeure gratuit, à la fois pour le chercheur d’emploi et pour les entreprises. Mais dans l’avenir, avec l’augmentation du trafic, des espaces dédiés à la publicité et aux annonces d’offres d’emploi seront réservés.

Au-delà de la Guinée Equatoriale

Icubefarm.com a été conçu au départ pour les internautes équato-guinéens.

C’est pour cette raison que le site est domicilié à Malabo d’où il a déjà une certaine assise grâce notamment aux partenariats avec les plus grosses entreprises de la Guinée Équatoriale. Fort de cette expérience, l’entreprise est entrain de s’étendre à l’Afrique centrale. Et sa première destination, le Cameroun. « Le Cameroun est très avancé dans le secteur de la recherche d’emploi en ligne. Nous sommes conscients du fait que plusieurs portails d’emploi existent déjà au Cameroun. Mais nous voulons néanmoins démontrer au public camerounais de quoi nous sommes capables dans ce secteur. Nous avons plusieurs idées qui pourront mener les chercheurs d’emplois camerounais à trouver de l’emploi. » Indique Axana Muna Botey Momobela, la Directrice marketing de Icubefarm.

Des défis énormes en effet car il existe déjà des plates-formes qui offrent à peu près les mêmes services au Cameroun. Celles-ci enregistrent par ailleurs plus ou moins de bons résultats. Mais Icubefarm proposera sa façon et son style « par exemple, les chercheurs d’emplois pourront désormais de n’importe quelle partie du Cameroun postuler à un emploi sans avoir besoin de se déplacer. Il y a aussi une possibilité de trouver du travail hors du Cameroun parce que icubefarm.com a un vaste réseau dans le monde des entreprises. Nous sommes en contact avec plusieurs entreprises un peu partout en Afrique et dans le monde. » Ajoute Esther Nlong Ofo, Directrice adjointe de Icubefarm.

Conscient de cela, icubefarm.com et sa Directrice générale Yolanda Asumu, misent sur une longue expérience acquise au fil des années dans le domaine. Ce sera là, le premier pas d’une nouvelle aventure en terre camerounaise. Une expansion qui permettra non seulement à de nombreux jeunes Camerounais d’accroître leurs chances de trouver du travail, mais aussi, qui offrira aux patrons d’entreprises camerounaises l’opportunité de dénicher les perles rares.

Fabien Essiane
Fabien Essiane est un journaliste camerounais, diplômé de l’École supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication (ESSTIC) de Yaoundé, filière journalisme. Il a été entre 2013 et 2015, correspondant au Cameroun du quotidien espagnol El Mundo. Il est l’actuel correspondant de RFI en Guinée Équatoriale.