Energie nucléaire ou verte, l’Afrique veut vite sortir du déficit énergétique

À quand la fin des délestages ?

L’électricité reste inaccessible pour quasiment 2/3 de la population africaine soit quelque 600 millions de personnes.

Pour réduire voire remédier totalement à ce déficit, il faudrait investir 50 milliards de dollars par an sur dix ans. Un gros défi financier auquel s’ajoute l’exigence de la protection du climat à travers l’énergie verte.

Ecouter l’émission

La question de l’accès à l’énergie en Afrique est plus que pressante : d’après les statistiques, environ 2/3 de la population africaine sont privés d’électricité. Il s’agit de plus de 600 millions de personnes. Pour réduire voire remédier totalement à ce déficit, il faudrait investir 50 milliards de dollars par an sur dix ans. Premier défi, financier.

Centrale nucléaire en Afrique du Sud
Centrale nucléaire en Afrique du Sud

Deuxième défi, le recours à l’énergie qui ne détruit pas la nature à l’opposé de l’énergie fossile. L’Afrique a des resources : le soleil, les cours d’eau et d’autres sources d’énergie telle que la biomasse et la géothermie. Mais il faut la technologie pour transformer ces ressources.

Progrès à double vitesse

Dans la course à l’énergie en Afrique tous les pays ne sont pas au même niveau. Tandisque certains démarrent à peine, d’autres peuvent vendre de l’exédent d’énergie. Pourquoi cette inégalité? Comment se présente l’accès au financement ? Les banques acceptent-elles de soutenir les projets de développement énergétique ? Questions aujourd’hui à nos invités :

– Abdoulaye Ndiaye, Directeur général Adjoint Institut africain de l’énergie

– Abdellah Khellaf, Directeur de recherche et responsable de division au CDER, Centre de Recherche des Énergies Renouvelables en Algérie

– et Thierry Barbaut, Consultant en énergie renouvelable en Afrique

Le lien de l’émission sur la Deutsche Welle

Linda Messo
Linda Messo est originaire du Burundi et dispose d'un master en journalisme. Passionnée par les thématiques du développement elle est rédactrice pour Info Afrique depuis 2009 et impliquée depuis 2012 avec 3 autres médias en ligne dans la communication sur différents pays d'Afrique. Avec l'équipe d'origine du média elle sillonne les différents pays à la rencontre des entreprises, des états, des ONG et de la société civile pour donner la parole aux "Acteurs du Développement".