Egypte: Enormes mannifestations au Caire avec demande du départ immédiat du président Morsi

En Egypte la situation est extrêmement tendue

La place Tahrir était de nouveau noire de monde ce dimanche 30 juin.

EGYPT-POLITICS-UNREST-FLAGC’est une véritable  démonstration de force de l’opposition égyptienne, qui appelle à ne pas quitter la rue tant que le président Morsi n’a pas renoncé au pouvoir, un an jour pour jour après son élection. Au Caire, le quartier général des Frères musulmans, le parti du président, a par ailleurs été attaqué avec des cocktails Molotov.

La mobilisation est très importante. Les rues du Caire sont aux mains des manifestants. Au moins des dizaines de cortèges ont rejoint la place Tahrir depuis différents quartiers du Caire. En fin d’après-midi, ils se dirigeaient vers le palais présidentiel.

Dans ces cortèges, toujours le même slogan : « Dégage ! » Certains disent aussi que le peuple veut la chute du régime. On voit toujours beaucoup de drapeaux égyptiens et les portraits de Khaled Saïd ou d’autres icônes de la révolution.

On a vu aussi quelques fumigènes, mais l’ambiance reste pour l’instant très bon enfant. Des familles se sont installées au bord de la route pour regarder passer ces manifestants. Tous devraient donc bientôt se retrouver devant le palais présidentiel où de nombreux manifestants sont déjà installés.

Les opposants réclament tous le départ de Mohamed Morsi

Les partisans du président se trouvent, eux, non loin du palais, devant la mosquée Rabia al-Adawiyya, placée sous haute sécurité. Ce dimanche, des blocs de béton ont été installés devant chaque entrée de ce bâtiment.

Les autorités craignent encore des débordements. Depuis mercredi, huit personnes ont été tuées dans des affrontements entre partisans et opposants du président.

Thierry Barbaut