EDF Pulse Africa édition 2018

Lancement du prix EDF Pulse Africa 2018

Lancement du prix EDF Pulse Africa le 21 mai 2018 dans les locaux d’EDF à Levallois-Perret.

C’est Christ Anderson Ahoua Boua, chef de projet qui présentait le dispositif EDF Africa Pulse 2018. Un focus sur l’édition 2017 permettait aux nouveaux membres du jury de découvrir les spécificités du prix: éligibilités des participants, thématiques, dates, modalités… Il est à noter que 100 projets avaient été déposés lors de l’édition 2017 et ce sont plus de 200 projets que sont attendus pour l’édition 2018.

Des projets d’énergies en off-grid et concrets !

Emmanuel Sellier, directeur du projet insista sur la concrétisation des projets, l’importance de la connexion entre le projets et les utilisateurs finaux, de l’énergie dans les projets mais concrètement et abordable et enfin l’importance de ne pas être à l’étape d’un prototype mais à un stade avancé ou le projet va pouvoir véritablement se concrétiser et se déployer. L’importance majeure d’avoir un projet “scalable” à aussi été répété à de nombreuses reprises.

Cette session 2018 se fera en partenariat d’expertise avec le team d’Afrobytes, Ammin Youssouf et Haweya Mohamed mobilisent des experts. Le prix EDF Pulse Africa sera mis en avant lors du cycle de conférences le 7 et 8 juin 2018 pour Afrobytes.

Ouverture de l’appel à projet EDF Pulse Africa le 22 mai à 19h

EDF Pulse Africa – Emmanuel Sellier, Ammin Youssouf, Thierry Barbaut; Haweya Mohamed, Daouda Koulibaly

L’objectif d’EDF Pulse Africa 2018 : révéler et accompagner les innovateurs africains au service du développement énergétique du continent. Trois lauréats seront récompensés dans la production électrique off-grid; les usages et services d’électricité ; ainsi que l’accès à l’eau grâce à l’électricité (agriculture et eau potable).

De Rabat à Johannesburg et d’Abidjan à Nairobi, les start-up sont définitivement intégrées dans le paysage socio-économique. L’Afrique est désormais considérée comme un « eldorado » pour les start-up. Pour autant ce dynamisme économique et entrepreneurial cohabite avec une réalité plus complexe qui concerne notamment des difficultés d’accès aux financements et à l’industrialisation pour les entrepreneurs, principaux freins au développement des start-up.

Le lancement des Prix EDF Pulse Africa vise à soutenir les innovations les plus prometteuses du continent africain pour répondre aux défis énergétiques actuels de l’Afrique et contribuer à son développement économique.

Les lauréats de la session EDF Pulse Africa 2017

  • 1er prix : MAJIK WATER, projet porté par l’entrepreneuse kényane Beth Koigi. Majik Water développe des générateurs d’eau atmosphériques alimentés par des panneaux solaires pour transformer l’humidité de l’air en eau. « L’accès à l’eau potable est l’un des plus gros défis du continent. Notre solution contribue à empêcher la propagation de certaines maladies et à sauver des vies. EDF Pulse Africa nous donne l’opportunité de traverser les frontières et de développer notre projet en Afrique francophone. Nous sommes trois femmes à porter ce projet. L’entrepreneuriat féminin en Afrique doit être encouragé» déclare Beth Koigi..
  • 2ème prix : LONO, une start-up ivoirienne qui transforme les déchets organiques en biogaz pour le combustible de cuisson et en biométhane pour la production d’électricité. « Confronter nos idées, partager nos méthodes et mutualiser nos connaissances a permis à chaque porteur de projet d’agrandir son champ de vision. Les déchets organiques sont une inépuisable source d’énergie encore trop négligée en Afrique », affirme Louise Bijleveld, co-fondatrice de LONO.
  • 3ème prix : EDUAIR, projet porté par le camerounais Yann Nkengue. Ce dernier commercialise des box numériques donnant accès à tout type de contenu digital sans connexion internet. Ces boitiers sont connectés et alimentés 24h/24h et favorisent la réduction de la fracture numérique. « L’entreprenariat est une activité complexe, je suis fier de rentrer dans mon pays avec ce prix, ce qui va motiver nos équipes. C’est très gratifiant, cela nous motive notamment lorsque l’on a des difficultés de financement ou encore de visibilité », explique Yann Nkengne.

Un focus spécial lors de l’édition 2018 d’Afrobytes

Un focus sur les énergies renouvelables et le concours EDF Pulse Africa sera également fait lors d’Afrobytes 2018, le grand meeting parisien de la tech africaine.

Une session dédiée à l’innovation dans le domaine énergétique sera organisée:
Workshop: Exploring the Intersection of Energy and Technology and powering up Africa through innovation
June 7 11:30 AM – 12:30 PM
Les Tech Hubs qui seront relais dans les écosystèmes seront conviés à rejoindre la session. D’autres contributeurs seront probablement présents autour de la table (Yeleen Solar ou Sunna Design). Un des objectif sera de faire la connexion entre le trophé EDF Pulse Africa et les Tech Hubs (Somalie, Djibouti, Malawi, Rwanda, Kenya, Tanzanie, Ethiopie, RDC).
Mireille Modoi
Mireille Modoi vit à Paris et est d'origine centrafricaine. Passionnée par le développement et l'industrialisation de marché en Afrique, l'Afrique elle s'implique dans la communication et la visibilité internationale du continent.