Drogue: Une commission constituée par Kofi Annan pour lutter contre le trafic de stupéfiant en Afrique de l’Ouest

Autour de Kofi Annan, ancien secrétaire général des Nations unies, s’est constituée une Commission composée de personnalités ouest-africaines décidées à combattre le trafic de drogue qui gangrène les Etats, les sociétés et les économies d’Afrique de l’Ouest.

kofi-anan-drogue-afriqueOlusegun Obasanjo, ancien président du Nigeria assurera la présidence de cette structure de haut niveau qui compte un second ex-chef d’Etat en la personne de Pedro Pires (Cap Vert).

La Commission ouest-africaine pour la gouvernance, la sécurité et le développement dans le contexte de la lutte contre le trafic de stupéfiants travaillera avec des partenaires internationaux et régionaux, des gouvernements nationaux et des organisations de la société civile.

« Si rien n’est fait, le trafic illégal pourrait compromettre les progrès encourageants que les pays d’Afrique de l’Ouest ont réalisés en matière de renforcement de la démocratie et de développement humain et économique,» a alerté Kofi Annan.

La Commission se compose également du Dr. Idrissa Ba, professeur, Hôpital psychiatrique de Thiaroye, de Justice Bankole-Thompson, du Tribunal spécial pour la Sierra Leone, d’Alpha Abdoulaye Diallo, National Coordinator du Réseau Afrique Jeunesse, de Mary Chinery Hesse, du Panel des sages de l’Union Africaine, de Gilbert Houngbo, ancien Premier ministre du Togo, de Christine Kafando, co-fondatrice de l’Association Espoir pour Demain, d’Adeolu Ogunrombi, coordinateur du projet YouthRISE sur la réforme de politique de drogues au Nigeria et en Afrique de l’Ouest, de Mahmou Ould Mohamedou, professeur à l’Institut de Hautes Études Internationales et du Développement et Directeur du Programme sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord au Centre de Politique de Sécurité de Genève et la chanteuse malienne Oumou Sangaré.

Thierry Barbaut
Avec Agenceecofin.com

close