Coupe du monde: c’est le Nigéria qui se place en leader grace à Peter Odemwingie

Vainqueur de la Bosnie (1-0) grâce à un but de Peter Odemwingie, le Nigéria est bien parti pour se hisser en 8es de finale de la Coupe du monde où il pourrait croiser la France.

Nigéria-Bosnie 1-0
Nigéria : Odemwingie (29e)

Argentine qualifiée annonçait donc crucial ce samedi soir entre deux nations qui avaient raté leur entame de compétition.

Le-Nigeria-coupe-du-mondeEt visiblement, Super Eagles et Dragons ont retenu la leçon affichant un visage résolument joueur et plaisant. Les tentatives furent nombreuses de part et d’autre : Odemwingie (7e), Mikel (11e), Onazi (14e, 20e, 27e) et Musa (39e) pour les Nigérians. Dzeko (24e, 34e) et Pjanic (28e) en faveur des Bosniens. Plus précis dans les tirs et dans le dernier geste que leurs adversaires, les Africains ouvraient le score à la suite d’un bon travail d’Emenike qui prenait le meilleur sur Spahic côté droit avant de servir en retrait Odemwingie, qui trompait Begovic entre les jambes (1-0, 29e). Une réalisation qui sanctionnait les espaces laissés par la défense européenne dans ses rangs. Néanmoins, la Bosnie pouvait regretter un but non accordé à Dzeko, pourtant pas en position de hors-jeu (21e).

Fin de disette pour le Nigéria
La seconde période se révélait pénible pour la sélection de Safet Susic. Les hommes de Stephen Keshi dominé se procurant des opportunités de tuer le suspense par Babatunde (56e, 61e), Emenike (62e, 83e) et Onazi (81e).

Plus puissants et efficaces, les Nigérians décrochent une victoire qui les fuyait depuis neufs rencontres consécutives en Coupe du monde et un succès sur la Bulgarie en 1998 (1-0). Globalement décevants, les Bosniens ont tout de même eu l’occasion de ne pas subir un deuxième revers mais Ibisevic plaçait un coup de tête au-dessus de la transversale (74e), Dzeko trouvait Enyeama sur sa route (90e+1) avant de manquer la balle d’égalisation sur un contrôle en pivot et une frappe du gauche. Le portier africain détournait miraculeusement le ballon du pied sur son poteau (90e+3). L’aventure s’arrête donc la pour la Bosnie, officiellement éliminée, qui participait à son premier Mondial. Seule nation à ne pas avoir encaissé de but avec le Mexique, le Nigéria est tout proche de franchir ce 1er tour comme en 1994 et 1998. Il faudra valider tout ça mercredi contre l’Argentine. Pour vraisemblablement retrouver la France en 8es de finale.

Le joueur du match
S’il avait rendu une copie largement insuffisante lors du premier match à l’instar de ses coéquipiers, Emmanuel Emenike s’est bien repris en réalisant une grosse partie. Généreux, l’attaquant de Fenerbahçe n’a pas ménagé ses efforts et a beaucoup pesé sur la défense bosnienne. Egalement auteur de la passe décisive pour Odemwingie.

On n’a pas aimé
Le but injustement refusé à Dzeko parfaitement lancé par Misimovic (21e). Ambrose couvrait l’attaquant de Manchester City et la Bosnie aurait dû mener 1-0 mais l’assistant de Peter O’Leary a levé son drapeau. Une erreur d’arbitrage dérangeante et malvenue dans cette rencontre si importante.

Résultats Groupe F :
Samedi
Argentine-Iran 1-0
Nigéria-Bosnie-Herzégovine 1-0

close
close